mercredi 9 juillet 2014

Petite confiture de Noël, pour les Wasa® de Mamz'elle Zaza !

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!!

Coucou tout le monde !!!

Oui, c'est vrai que j'avais dit que je ne reviendrais pas avant la rentrée... mais ma rencontre de ce week-end avec les copines qui suivent les IG bas en a décidé autrement...

Je vous entends d'ici... Vous vous dites, Elle a pété les plombs notre Cath... Une confiture de NOËL en juillet, elle a pris un coup (de froid) sur la tête !
Bon, pour ma défense, il parait qu'il fait pas beau dans le nord de la France...

J'ai même entendu dire qu'il fait froid dans certaines régions, donc au final ma p'tite confiture tombe à pic, non ? Et puis, je vous rassure chez moi ce n'est pas non plus l'été chaud comme il devrait, mais du coup, c'est supportable !

Ceci dit, je ne l'ai pas réalisée avec un fruit d'hiver, puisqu'elle est préparée avec des prunes.
Les prunes de Mam'zelle Zaza bien sûr !
Vous la connaissez Mam'zelle Zaza...
Elle est même en photo dans ma rubrique "Mes recettes chez vous" avec sa superbe bûche au citron meringuée !

Alors Mam'zelle Zaza est arrivée ce dimanche avec des kilos de jolies prunes bio, qu'elle a partagées entre copines, adorable, non ?
Merci encore ma Zaza et à ton Pascal aussi !!!

Je vous rappelle une dernière fois que vous pouvez participer à mon petit "concours pour les 3 ans du blog". Le colis cadeau est prêt !!! Vous pouvez jeter un oeil sur les cadeaux que j'ai mis dedans sur ma page Facebook (clic). N'hésitez pas à cliquer sur "suivre" pour ne rien rater des petites actus en direct de Fromage ou Dessert...

Les quantités indiquées d'agar agar sont idéales. N'en ajoutez pas davantage, même si votre confiture vous semble trop liquide, au risque de vous retrouver avec un pavé de prunes aux épices... Elle épaissira en refroidissant...
Bien sûr, il vous faudra adapter la quantité d'agar agar à la quantité de prunes. Si vous préparez votre recette avec 2 kg de prunes, doublez la quantité d'agar agar, etc...

Et maintenant, en piste !

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!!


Pour 3 pots de 375 g :
1 kg de prunes dénoyautées (mélange de grosses prunes jaunes et de petites prunes rouge/orangées).
300 g de fructose (mais à mon goût elle méritait au moins 50 g de plus)
1/2 cuiller à café d'agar agar
3 clous de girofle
1 étoile de badiane
1 belle gousse de vanille bien charnue

Rincez vos fruits rapidement. Coupez les en deux et retirez les noyaux. Pesez-en 1 kilo. Déposez les dans une cocotte en fonte, et recouvrez les de fructose. Ajoutez les épices et la vanille dont vous aurez gratté les graines. Ajoutez également les gousses.

Faites cuire à découvert environ 35 minutes, à petits bouillons en remuant de temps en temps. Surveillez régulièrement afin d'ajuster le feu.

Pendant ce temps, mettre vos pots propres et vos couvercles dans une seconde cocotte remplie d'eau.
Faire bouillonner pendant une vingtaine de minutes. Videz l'eau et égouttez vos pots sur un linge bien propre.

Poussez la cocotte hors du feu et saupoudrez l'agar agar par-dessus.
Mélangez rapidement au fouet et remettez sur le feu. Augmentez un peu le feu si nécessaire, cela doit bouillonner pendant 2 minutes.

Versez dans les pots presque à ras bord et fermez aussitôt vos pots. Je laisse les épices dans la confiture, ça développera encore la saveur des épices dans les pots. Retournez les jusqu'à complet refroidissement.

Et régalez vous !

♡ ❀ ✬ Bel été les ami(e)s ! ✿ ✺ ♡

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!! 



Retrouvez également la recette de ma délicieuse confiture de fraise à la bergamote (ici)




Print Friendly and PDF

vendredi 4 juillet 2014

Gratin de courgettes à l'ail (IG BAS)

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!!

Encore une recette pour utiliser les délicieux légumes du potager...
je sais que certaines d'entre vous en ont de superbes !


Pour un joli gratin pour 4 personnes :
3-4 courgettes selon leur taille
3-4 gousses d'ail
4 oeufs
25 cl de crème de soja sans cochonneries dedans (ou entière pour plus de fondant)
sel rose et mélange de poivre 5 baies
un peu de fromage râpé
huile d'olive

Préchauffez votre four à 210°.

Lavez les courgettes à l'eau fraîche, coupez les extrémités, puis épluchez des bandes de peau pour alterner les bandes de vert et de blanc. Coupez les en tranches pas trop fines.

Epluchez les gousses d'ail et coupez les en 2. Retirez la partie verte au centre. Conservez une demi-gousse de côté.  Coupez les morceaux d'ail restants en deux.

Faites revenir l'ail et les courgettes à l'huile d'olive, jusqu'à ce qu'elles soient dorées et qu'elles aient rendu toute leur eau de végétation en remuant régulièrement (10-15 minutes environ).

Salez et poivrez.

Huilez bien un plat à gratin et frottez la demi gousse d'ail sur le fond et les côtés du plat.

Répartissez les courgettes à l'ail dans le plat.

Mélangez oeufs, crème, sel et poivre et versez sur les courgettes. Ciselez très finement la demi gousse restante et répartissez sur les légumes.

Parsemez de fromage râpé, enfournez, et cuire environ 45 minutes, jusqu'à ce que le gratin soit bien doré. Laissez tiédir et servez.

Encore meilleur le lendemain...







Print Friendly and PDF

Quiche aux tomates confites



Encore une recette en retard... 

Pour environ 8 belles tartelettes de 11 cm, ou une quiche de 25 cm :

Une pâte à IG bas au choix sur mon récap (ici)

Garniture :
un bocal de tomates confites ou séchées (on en trouve en magasins bio)
200 g de fromage râpé de bonne qualité *
4 oeufs
25 cl de crème de soja sans cochonneries dedans (ou de crème fraîche entière si vous préférez)
sel rose, mélange de poivre 5 baies et noix de muscade

Préchauffez votre four à 210°.

Préparez la pâte, étalez la sur une feuille de papier cuisson, piquez la à la fourchette.

Si nécessaire épongez l'huile des tomates confites avec du papier absorbant et coupez les en morceaux.

Mélangez les oeufs avec la crème de soja, salez et poivrez.  Ajoutez le fromage râpé.

Versez sur les fonds puis répartissez uniformément les tomates confites que vous enfoncerez légèrement.

Râpez et saupoudrez de noix de muscade et enfournez.

Baissez le four à 180° et cuire jusqu'à obtenir des quiches bien dorées.

Servez avec une jolie salade.


* concernant le fromage : si l'on veut faire attention à ne pas consommer d'animaux morts (ça fait un peu intégriste dit comme ça, je l'admets), ce qui est mon cas depuis quelques semaines, il faut savoir que les fromages contiennent soit des ferments lactiques,  soit de la présure végétale, chimique ou animale.
Or, la présure animale provient de l'estomac de jeunes bovins ou de chevreaux.

Il faut donc une fois de plus, bien lire les étiquettes (on y est habitué avec les IG bas) et laisser de côté ceux qui contiennent de la présure. Une astuce ? On évite les AOC qui contiennent tous de la présure animale puisque c'est obligatoire, et on sélectionne dans la liste du site www.vegetarisme.info (clic). L'idéal étant de vérifier au dos de chaque emballage. Certains fromages sont dorénavant étiquetés "compatibles à un régime végétarien".


Print Friendly and PDF

Chili d'azukis (IG bas)

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!!

On continue la série des recettes en retard !

Les mélanges d'épices mexicaines ? J'adore ! J'ai tendance à en mettre de partout... 
Extra pour relever un plat de carottes ou de chou fleur cuits à la tomate,
et bien sûr excellentes dans un chili... végétarien... 

Et je remplace les haricots rouges classiques par ces délicieux petits haricots japonais si doux et plus digestes par nature... les azukis bien sûr !

Chez moi tout le monde adore ! 


Pour un chili végétal :
Un paquet de 500 g de délicieux haricots azukis
une pincée de bicarbonate alimentaire
500 ml de coulis de tomates de bonne qualité
quelques tomates pelées en boîte coupées en morceaux et un peu de leur jus
mélange d'épices mexicaines (poivron, paprika, oignon, coriandre, cumin, sésame, origan, piment fort, persil)
deux cuillers à soupe de concentré de tomate
une échalote
une grosse pincée de sucre de fleur de coco
huile d'olive
une feuille de laurier
sel rose et mélange 5 baies fraîchement moulu
facultatif : une cuiller à moka rase de piment de Cayenne en poudre

La veille, faites tremper vos haricots azukis dans de l'eau de source, à couvert.

Le lendemain matin, videz l'eau, rincez les haricots sous l'eau fraîche et égouttez les.

Cuisez les à feu doux dans un grand volume d'eau additionné de bicarbonate alimentaire, jusqu'à ce qu'ils soient tendres mais pas en purée (à surveiller).

Egouttez les.

Dans une sauteuse, faites dorer à feu moyen dans l'huile d'olive, l'échalote ciselée jusqu'à ce qu'elle soit transparente.

Ajoutez les haricots, les tomates pelées en morceaux, parsemez généreusement d'épices mexicaines (en général j'en mets beaucoup) et remuez quelques instants.  Ajoutez la brique de coulis de tomate, le concentré de tomates, le laurier, le piment, le sucre, salez, poivrez et laissez mijoter 15 à 20 minutes. Goûtez en cours de cuisson et ajoutez des épices si nécessaire selon votre goût.

Servez avec du riz basmati blanc (pour avoir une protéine complète), une belle salade verte et formez des billes d'avocats à la cuiller parisienne, à la dernière minute sur un beau fruit bien mûr. Vous pouvez ajouter quelques légumes crus sur la salade, style poivron cru en lamelles et des tranches de tomates... Un régal !

Print Friendly and PDF

Petite salade de crudités toute fraîche ! Parfaite pour l'été... qui arrive... on y croit !

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!!

On continue la série de petites recettes en retard avec cette petite salade de légumes crus...

on mélange des morceaux de concombre, de tomates cerise, de poivrons (jaunes ici, mais on peut en mettre des 3 couleurs pour encore plus de gaieté dans l'assiette), des tranches fines d'olives à la Grecque, du vinaigre balsamique blanc (ou de cidre) et un peu d'huile d'olive (ou de noix ou de colza), on sale, on poivre et le tour est joué...

on entrepose un peu au réfrigérateur pour la déguster toute fraîche et on se régale !

Et on n'oublie pas le concours des 3 ans du blog, ici (clic)






Print Friendly and PDF

Aubergines grillées à l'ail confit, au coulis de tomates (IG bas)

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!! 

Pas de blabla, on continue la petite série de recettes avant pause estivale...
Si vous l'avez raté, retrouvez mon blabla sur le post précédent...

Sinon, n'oubliez pas de participer au petit concours anniversaire des 3 ans de mon petit blog.
Retrouvez toutes les modalités par ici : (clic).

Mais quand même...  juste un petit mot pour vous dire que cette recette est très largement adaptée de celle de mon amie Isabelle... Merci encore Isa pour cette belle recette si savoureuse que je réalise souvent l'été !

Pour une personne :
une à deux aubergines selon leur taille et votre appétit
de l'huile d'olive
un peu de sel rose
deux à trois gousses d'ail frais
du coulis de tomate de bonne qualité (si possible maison, comme ici : (clic)


© Fromage ou Dessert ? Dessert !!! 


Préchauffez votre four à 210°.

Epluchez l'ail, coupez le en deux, retirez la partie verte centrale et ciselez le très finement.

Lavez et coupez les aubergines en tranches pas trop épaisses.

Déposez les sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson. Huilez légèrement vos tranches d'aubergines à l'aide d'un pinceau de cuisine, sur une face, puis sur l'autre.

Saupoudrez légèrement la face supérieure de sel rose, puis avec les petits morceaux d'ail frais.

Cuire environ10 minutes la première face (les aubergines doivent être suffisamment colorées),  on surveille... Retournez les à l'aide d'une pince et prolongez la cuisson jusqu'à obtenir des tranches dorées des deux côtés.

Pendant ce temps réchauffez votre coulis de tomate et servez soit avec des pâtes ou du riz complet.
Délicieux également avec du quinoa...


Print Friendly and PDF

Petite salade de pois chiche aux tomates confites et aux olives... et pause estivale !

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!!

Je profite d'avoir enfin un après-midi de liberté pour publier à la suite les quelques recettes que j'ai en attente, et ensuite je ferai une petite pause estivale... plutôt longue en fait, jusqu'à la rentrée de septembre... histoire de me reposer et de me ressourcer. Je publierai juste un récapitulatif de vos recettes et le résultat du concours, je ne vais pas faire attendre le ou la gagnante jusque là quand même... et puis je répondrai à vos questions aussi bien sûr ! Pas forcément le jour même... vous me connaissez maintenant, non ?

De plus, pas trop de desserts sur le blog en ce moment, j'en conviens...
C'est fou comme les IG bas ont modifié ma façon de manger... J'ai beaucoup moins envie de sucre qu'avant... et quand j'en ai envie, c'est de sucreries "saines" !
Et puis je fais ma cure de fruits d'été, que je préfère croquer tout frais plutôt que dans un dessert...
Je dois avoir besoin de vitamines...

Je suis persuadée que notre corps nous envoie des signaux sur nos besoins du moment, pas vous ?
De temps en temps, je me prépare une petite glace instantanée, en mélangeant de délicieux fruits surgelés (rouges le plus souvent, je fais des mélanges) à une protéine végétale ou animale (crème d'amande, tofu soyeux, ou yaourt de brebis et un peu de fructose... et là, je suis au paradis...

en attendant de retrouver l'envie et le besoin de refaire de la pâtisserie, je vous propose une petite salade de pois chiche, très goûteuse par l'ajout de vinaigre balsamique et d'échalotes ciselées imbibées dans la sauce.

Bien sûr, les tomates confites et les olives à la grecque (tendres et très parfumées, donc idéales dans les salades et dans toutes sortes de plats cuisinés) renforcent les saveurs, parce qu'il faut bien le dire, le pois chiche tout seul, c'est plutôt fadasse !


© Fromage ou Dessert ? Dessert !!!

Pour réaliser cette petite salade, il vous faudra :
Une boîte de pois chiche, bien rincés et égouttés.

Si vous avez du temps, vous pouvez bien sûr les cuire vous même, ils seront bien meilleurs.
Pour les rendre plus digestes, faites les tremper toute une nuit dans de l'eau fraîche. Rincez les pour retirer leur peau. Mettez les à cuire dans une casserole d'eau froide, dans laquelle vous aurez pris soin d'ajouter une belle pincée de bicarbonate alimentaire (merci Tina) et/ou une algue kombu. Une fois à ébullition, cuisez les à petit feu jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Vérifiez la cuisson au bout de 20 minutes et prolongez par tranches de 5 minutes, jusqu'à obtenir la consistance idéale. (variable selon les pois chiche et si vous n'utilisez pas de bicarbonate).

Garniture, à doser selon vos goûts :
des tomates séchées à l'huile,
des olives noires à la grecque.

Pour la sauce :
quelques cuillers à soupe de vinaigre balsamique
selon la quantité de pois chiche et le type de repas (GP ou PL) une à quelques cuillers à soupe d'huile de noix (ou de colza)
une échalote

sel rose et poivre de la Jamaïque (très fruité) fraîchement moulu

Ciselez l'échalote en petits morceaux, ajoutez lui l'huile et le vinaigre, mélangez bien et réservez.

Tranchez les olives en fines tranches ainsi que les tomates bien épongées sur du papier absorbant.

Mélangez tous les ingrédients de la salade dans la sauce et laissez au frais deux bonnes heures minimum.

Régalez vous en ajoutant une belle salade verte par exemple ou une belle assiette de légumes cuits à cette petite salade.




Print Friendly and PDF

lundi 23 juin 2014

3 ans de blog ! Ca se fête non ?


Coucou les ami(e)s !

j'ai décidé de reporter la date de fin du concours au 15 août. Je me suis rendue compte que ce n'était vraiment pas la période idéale pour l'organiser... je pensais déjà à le reporter et comme certaines d'entre vous me l'ont demandé, ça a achevé de me décider...
j'attends vos recettes les filles ! (y aura t'il des garçons ?)

Certaines d'entre vous en ont déjà entendu parler sur ma nouvelle page Facebook (ici), que vous pouvez "suivre" pour ne rater aucune parution.
Mon petit blog a déjà 3 ans !
Un peu, voire carrément débordée, je n'ai pas pu publier d'article avant de partir en vacances, mais me voilà rentrée, avec un post pour fêter l'événement avec vous !!!

Avant de commencer, je tenais à vous remercier pour votre fidélité, merci à toutes celles qui suivent, préparent et goûtent les recettes... Merci à vous aussi qui venez me déposer un petit commentaire à l'occasion, cela me fait toujours très plaisir d'avoir des retours...

J'espère vous en préparer encore tout plein d'autres à l'avenir, à IG bas bien sûr, et pour les recettes salées comme vous l'aurez compris depuis mon dernier article, végétariennes... Et même végétaliennes pour les recettes GP ! Que de changements en 3 ans ! De mes recettes familiales, je suis passée aux IG bas il y a deux ans, végétariennes depuis peu, et avec le moins de gluten possible à l'avenir... Je n'y suis pas intolérante, mais j'ai bien remarqué que lorsque j'en consomme je gonfle, comme beaucoup d'entre nous n'est-ce pas ? Alors je vais tâcher de travailler au maximum avec des farines qui n'en contiennent pas ou très peu comme le petit épeautre ou le seigle.
A suivre donc, dès la prochaine recette qui paraîtra très prochainement.

Et maintenant le concours...
J'avais procédé à un petit vote sur Facebook et vous avez choisi, presque à la quasi unanimité de cuisiner !

Je vous demanderai donc de réaliser une recette originale de glace. Je vous laisse carte blanche pour m'étonner, sans aucune précision supplémentaire...



Dès que vous avez fait paraître votre recette (une nouvelle recette sera un plus pour gagner), merci de m'informer de sa parution en inscrivant un  commentaire en dessous de cet article. Un lien complet vers mon blog sera fortement apprécié, ainsi qu'un partage sur les réseaux sociaux (mais pas obligatoire, par contre, n'hésitez pas à m'identifier dans ce cas). Le concours démarre aujourd'hui et se terminera le 23 juillet 2014 à minuit.

Si vous n'êtes pas blogueur ou blogueuse culinaire, merci de m'envoyer votre recette avec une photo de celle-ci à l'adresse mail du blog : fromageoudessert@orange.fr

Et qu'est ce qu'on gagne ? Un colis surprise spécialement préparé par mes soins pour le ou la gagnante.

A vos marques, prêt(e)s ? Glacez !!!
Print Friendly and PDF

jeudi 12 juin 2014

Quiche végétale aux tomates cerise, parfum de curry, d'ail et d'anis (IG bas, GP ou PL selon la pâte choisie)

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!!

Bonjour tout le monde !

Je vous publie une petite recette aujourd'hui, car je pars en vacances une dizaine de jours...
Je répondrai encore demain à vos questions ou commentaires, mais à partir de samedi je serai en mode off (téléphone, ordinateur...) Je vous répondrai ensuite dès mon retour...

Alors, je devais vous publier des muffins aux tomates séchées et aux olives, parfumés de délicieux cubes d' Appenzeller (ce n'est que partie remise), quand je suis tombée sur un article très éclairé d'Antigone XXI (lisez 21),
où elle nous explique comment véganiser nos recettes en remplaçant les oeufs par toutes sortes d'ingrédients. Certains sont tout à fait compatibles avec les IG bas, d'autres moins.
Je vous invite à lire son article (ici), il est passionnant !
En lisant son article, j'ai instantanément eu envie d'une quiche...
Me voilà donc en train d'allumer le four par une chaleur presque intenable...
Ma gourmandise a été la plus forte...

Alors, pourquoi est-ce que je vous parle de véganiser notre alimentation ?
Parce que après mûre réflexion (environ un an), j'ai décidé de passer le cap et de devenir végétarienne (un comble pour une fille de boucher).

Une première expérience il y a quelques mois s'était soldée par un échec, je m'étais alors dit que j'avais trop de tentations, entourée par des mangeurs de viande et au bout de 3 jours, j'avais jeté l'éponge... Depuis, je mangeais tout de même beaucoup moins de viande, souvent blanche, mais j'y avais moins en moins de goût, jusqu'à en arriver au triste constat que je n'aimais plus vraiment cela...

Même les viandes label rouge ou bio (incompatibles avec mon budget de tous les jours) avaient du mal à satisfaire mon palais, j'en arrivais surtout à les cuisiner pour ne pas avoir deux plats à cuisiner à chaque repas...

Une longue discussion avec un ami qui n'en consomme plus depuis le début de cette année a fini par me convaincre de passer le cap et d'enterrer bien profond toutes les mauvaises excuses qui m'empêchaient je ne sais plus par quel fil, de faire comme lui...

Sans parler des raisons éthiques de ne plus manger de viande, deux points ont tout à fait retenu mon attention : il a retrouvé la pêche (ce dont je manque cruellement depuis quelques années), et s'est allégé de quelques kilos (il était pourtant déjà tout steak).

Trois jours après notre discussion, j'ai décidé de ne plus manger de viande !

Et le poisson, me direz-vous ? Au départ, je comptais le conserver, par goût... Et je suis allée lire plein d'articles "santé" et "éthique" sur le végétarisme, qui quelques jours plus tard, m'ont fait apparaître comme une évidence que c'était un non sens de continuer à en consommer...

Pour info, et si vous avez le courage d'aller voir les vidéos qui circulent sur youtube, les animaux que nous mangeons, à moins d'être bio ou label rouge (enfin, je l'espère) sont élevés aux antibiotiques à hautes doses, et nourris aux OGM dans des conditions effroyables - vous n'élèveriez pas votre animal de compagnie de la sorte, j'en suis certaine - lorsque je regarde ces vidéos, je n'arrive pas au bout, c'est au dessus de mes forces. J'aurais peut-être du pourtant, j'aurais probablement pris ma décision plus tôt... En consommant cette viande, vous consommez vous aussi des OGM et des antibiotiques. Je ne ferai pas de chapitre sur les OGM, mais parlons des antibiotiques... qui affaiblissent nos organismes. Si comme moi, vous avez vu l'émission passée il y a quelques semaines sur France 3 sur le sujet, vous avez probablement entendu ce scientifique de renom (dont j'ai oublié le nom), nous expliquer que les antibiotiques que nous consommons nous aussi à travers cette viande affaiblit nos organismes au point qu'à l'avenir (c'est sûrement déjà le cas), notre système immunitaire sera tellement affaibli qu'il nous sera impossible de lutter contre une maladie grave, comme un cancer ou autres... ça fait réfléchir, non ?

Savez-vous que si nous continuons ainsi, nous n'aurons plus assez de surfaces cultivables pour nourrir toute la planète ? Nous sommes de plus en plus nombreux, et il n'y aura plus assez de nourriture à moins de passer au végétarisme, qui est beaucoup moins gourmand en eau que l'élevage d'animaux...

Et le poisson ? Est-ce encore sain d'en consommer ?
Si je vous dis que l'OMS recommande de ne pas en consommer plus de 2 fois par semaine, sous peine que ce soit dangereux à la santé...
Pourquoi ?

... Le poisson d'élevage est élevé dans des conditions aussi mauvaises que celles de l'élevage du poulet. Entassé en très grand nombre, le saumon grandit sans avoir suffisamment de lumière au point que sa chair perd sa jolie couleur rose, qu'à cela ne tienne, on le gave d'un colorant qui va contrebalancer ça... Sauf que cette substance est cancérigène... Ca fait réfléchir non ?
Autorisé à être à nouveau nourri aux farines animales depuis juin 2014... Ca vous inspire confiance à vous ? Et ça ne vous rappelle rien ?

... et le poisson sauvage alors ? Les mers et les rivières sont tellement polluées aux métaux lourds que les poissons en sont eux aussi, gavés !!! Toujours envie d'en manger ?

Sans même parler du fait que si nous continuons la sur-pêche comme nous le faisons actuellement, il n'y aura plus de poisson dans les mers d'ici 2050... Plutôt inquiétant non de penser à ce que pourrait provoquer tout l'écosystème perturbé ?

Alors, bien sûr je n'empêcherai pas mes enfants et mon mari de manger de la viande (ils n'aiment pas trop le poisson). Mais j'espère bien que ma prise de position fera bouger les choses... en fait, j'en suis sûre... patience, patience...

Vous l'aurez compris, mon expérience du végétarisme est toute récente, puisque ce soir, cela fait deux semaines que j'ai retiré totalement la viande de mon alimentation, et une semaine le poisson et les fruits de mer...  C'est donc difficile de vous dire quels bénéfices j'en retire déjà... Quoi que...
C'est peut-être une fausse impression, mais j'ai justement l'impression d'avoir plus d'énergie...
C'est peut-être (sans doute) lié au fait que je mange plus de légumes... Forcément, en retirant viande et poisson, il faut modifier ce que contient son assiette... Ca incite forcément à manger plus de légumes, rien que cela me fait dire que j'ai bien fait !

Comme je souhaite continuer les IG bas, et plutôt deux fois qu'une, je dois aussi adapter ma façon de manger... Comme je ne veux et ne peux pas manger d'oeufs et de fromage tous les jours, j'alterne avec le tofu Tossalia (délicieux !) que je grille et que je mange avec mes légumes le midi. J'y mets plein d'épices et parfois, un peu de crème de soja... Pour le reste, ça ne change pas grand chose à ma façon de manger habituelle...

Voilà, vous savez tout ! A t'on perdu du monde en route ou vous êtes toujours là ? Super, c'est que j'ai peut-être capté votre attention...

pour en revenir à la quiche, le tofu soyeux remplace parfaitement les œufs, c'est  vrai ! j'ai obtenu un flan léger," crémeux", si si ! et ma quiche était aussi bonne qu'une quiche classique... le secret avec le tofu soyeux ? bien le parfumer pour ne pas retrouver ce petit goût particulier... et c'est parfait, un vrai régal ! ce produit est vraiment magique ! 

Une dernière petite chose et je vous laisse enfin découvrir la recette de ma petite quiche aux tomates cerise...

Vous pouvez suivre mes actualités sur mon nouveau Facebook, ici
Cliquez sur "suivre" pour ne rater aucun article.

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!!

Quiche pour 8 gourmands - en plat unique pour 3/4 gourmands (moule de 25 cm).

Une pâte à quiche à IG bas (au choix ici)

La mienne est GP sauf si on dépasse le quart de la quiche, elle sera alors phase 2 :
farine d'épeautre complet (200 g), je lui ai ajouté 4 cuillers à soupe d'huile d'olive, 6 cl d'eau tiède, une petite cuiller à café rase de poudre à lever bio et une grosse pincée de sel.

La garniture :
500 g de tomates cerise jaunes et rouges
400 g de tofu soyeux
1/2 cuiller à café de curry Madras fort (ou plus si vous aimez que ça pique)
une cuiller à café de curcuma en poudre
une cuiller à café d'épices à columbo
quelques brins de ciboulette
graines d'anis vert à saupoudrer au goût
une belle gousse d'ail
sel rose, mélange 5 baies

Préchauffez votre four à 180°.

Préparez votre pâte à quiche. Etalez la sur du papier cuisson à l'aide d'un peu de farine. Transvasez dans le moule, égalisez les bords et piquez le fond à la fourchette.

Déposez les tomates cerise harmonieusement.

Mixez le tofu soyeux à grande vitesse pour obtenir une crème lisse. Ajoutez les épices et mélangez.

Salez au goût. Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire, que ce soit en épices ou en sel.

Versez sur les tomates et penchez le moule pour répartir le mélange partout.

Poivrez.

Saupoudrez généreusement de graines d'anis vert.

Ciselez finement la ciboulette et l'ail dégermé et répartissez à la surface de la crème.

Cuire environ 45 minutes jusqu'à obtenir une pâte et un flan doré. Le mélange peut sembler tremblotant au centre, mais il figera en refroidissant.

Consommez tiède ou bien froid, s'il fait une chaleur écrasante.


Print Friendly and PDF

vendredi 6 juin 2014

Pain paléo aux cranberries séchées (IG bas, phase 1, GP - recette sans gluten)

© Fromage ou Dessert ? Dessert !!!

J'attendais que ma copine Françoise rentre de vacances 
pour publier cette petite recette de pain / cake paléo.
Parce que ma copine, et ben, elle est intolérante au gluten !
Alors, il fallait que je le teste ce pain / cake, 
rien que pour elle, car elle n'a pas encore testé ce pain.

Alors je parlais plus haut de pain / cake,
car ce pain ressemble "vraiment" davantage à un cake qu'à un pain.
Après... ce n'est pas si grave...
Côté goût, ce "cake" (je maintiens),
est très bon, avec un délicieux goût de coco...
L'ajout de cranberries en a fait une vraie gourmandise,
qui m'a vraiment beaucoup plu.

Pour être tout à fait honnête avec vous,
ce cake n'a plu qu'à Bibi à la maison, 
mes filles n'ont pas apprécié... du tout !!!

Pour un pain cake paléo :
150 g de poudre d'amande
2 cuillers à soupe de farine de coco
4 cuillers à soupe d'huile de noix de coco chauffée
une pincée de sel rose
une cuiller à soupe de miel d'acacia
35 g de graines de lin fraichement broyées
5 blancs d'oeufs
une cuiller à café de bicarbonate alimentaire
une cuiller à soupe de vinaigre de cidre
80 g de cranberries séchées

Préchauffez votre four à 180°.

Dans un saladier mélangez ensemble les 150 g de poudre d'amande, les 2 cuillers à soupe de farine de coco, les 4 cuillers à soupe d'huile de noix de coco préalablement chauffée donc liquide, la pincée de sel, les 5 blancs d'oeufs, la cuiller à soupe de miel d'acacia et les graines de lin moulues.

Ajoutez la cuiller à café de bicarbonate alimentaire et versez le vinaigre dessus.
le mélange va mousser, mélangez à nouveau rapidement.

Ajoutez les cranberries entières et mélangez une dernière fois.

Versez dans un moule à cake de taille moyenne (ou petite si vous aimez les tranches plus hautes), recouvert de papier cuisson, lissez la préparation
et cuire environ 30 minutes.

Vérifiez la cuisson à l'aide d'un cure-dent qui doit ressortir sec.


© Fromage ou Dessert ? Dessert !!! 



Print Friendly and PDF