samedi 20 décembre 2014

Bûche à la ganache chocolat et bergamote


Une bûche pas si classique que cela ! 

Je vous laisse découvrir de suite la recette car je suis prise par le temps... 

N'hésitez pas à commenter, surtout si vous la réalisez pour les fêtes...

Les petits décors kitch, j'adore ! Et vous ??? 


Le biscuit :
5 oeufs (blancs et jaunes séparés)
une pincée de sel
125 g de fructose
70 g de farine de petit épeautre T 150
2 pincées de levure instantanée
1 gousse de vanille

La ganache :
50 cl de crème entière liquide (fleurette) bien froide 
250 g de chocolat à 70 % minimum (74 % chez moi)
4 cuillers à soupe de sucre glace à IG bas (bouleau)
2 gousses de vanille
6 gouttes d'huile essentielle bio de bergamote

Commencez par fondre le chocolat au bain-marie, en remuant à la spatule, dans un saladier en métal posé sur une casserole remplie au tiers d'eau légèrement bouillonnante.
Lorsqu'il est presque complètement  fondu, retirez du feu et mélangez à la spatule jusqu'à ce qu'il soit parfaitement homogène. Transvasez dans un autre saladier pour qu'il refroidisse plus vite. Lorsqu'il est presque refroidi, ajoutez l'huile essentielle et mélangez. Réservez jusqu'à complet refroidissement.

 Montez la crème en chantilly dans un saladier métallique rafraîchi sous l'eau bien froide du robinet (ainsi que le fouet) avec les graines de la gousse de vanille jusqu'à ce qu'elle soit bien ferme. (procédez si possible avec un robot puissant en augmentant rapidement la vitesse).
Ajoutez le sucre glace et mélangez au fouet à main. Gardez à température ambiante le temps de réaliser le biscuit.

Le biscuit :
Préchauffez votre four à 150° C.
Montez les blancs en neige ferme avec la pincée de sel. Réservez.
Fouettez les jaunes d'oeufs avec le fructose et la vanille jusqu'à obtenir un mélange qui aura doublé de volume et qui aura blanchi.
Mélangez farine et levure et ajoutez au mélange en fouettant, jusqu'à ce qu'il soit homogène.
Ajoutez une grosse cuiller de blancs et mélangez rapidement au fouet. Ajoutez le reste des blancs en 3 fois en mélangeant, toujours au fouet à main, plus délicatement cette fois.
Versez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, étalez et lissez.
Cuire 20 minutes environ, jusqu'à ce que le biscuit soit bien doré.
Juste avant la fin de la cuisson, mouillez un torchon bien propre, essorez-le et étalez-le sur votre plan de travail bien propre.
Retirez le biscuit de la plaque de cuisson, puis retournez le sur le torchon mouillé. Retirez le papier cuisson délicatement, puis roulez le biscuit dans le torchon et laissez-le refroidir complètement.
Coupez les extrémités pour avoir des bords bien lisses et dégustez les chutes, miam ! (toujours des amateurs chez moi).

Terminez la ganache 
N'utilisez pas votre chocolat fondu s'il est encore tiède, vous rateriez votre ganache. Ne le mettez surtout pas à rafraîchir au réfrigérateur ou autre, il figerait et vous ne pourriezpas mélanger correctement votre ganache. 

Mélangez ensemble chocolat et chantilly à la spatule, en soulevant la masse par le dessous.

Ne la mélangez pas trop afin qu'elle reste aérienne, quitté à ce qu'elle ne soit pas parfaitement homogène. 

répartissez-en une couche sur le gâteau complètement refroidi et déroulé. Lissez. Roulez à nouveau le biscuit, coupez un petit morceau qui formera le noeud sur la bûche. Répartir de la ganache sur la bûche, puis déposez le noeud au centre et nappez-le également de ganache. Saupoudrez de cacao et gardez au frais.

Sortir du réfrigérateur environ 15 minutes avant dégustation et régalez-vous !



❆ ✳︎ ❆ Joyeux Noël à tous ! ❆ ✳︎ ❆

On se retrouve très vite pour découvrir mes nouvelles recettes réalisées pendant les fêtes.


Print Friendly and PDF

samedi 13 décembre 2014

Résultats du concours pour gagner mon premier livre "osez les gourmandises" et une recette du livre en cadeau ! ❆ Brioche de Noël mandarine et cannelle ❆


Alors je ne vais pas vous faire patienter plus longtemps, commençons par le résultat du concours...

Après tirage au sort par une petite main innocente, voici le nom de la gagnante que ma Mini Miss Dessert a extrait :

C'est Cenwen, qui a gagné mon livre "Osez les gourmandises"... Je suis ravie de te l'offrir ma belle !

Mais pas seulement...

Je vous explique... ☺

Mini Miss Dessert a en fait tiré deux tickets imbriqués l'un dans l'autre !!!

Je n'ai pas eu le coeur de rejeter le second ticket... Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais étant très intuitive, je prends cela comme un signe... Cette personne DEVAIT gagner ! Il y a donc une seconde gagnante : Emilie La...

Je suis vraiment contente de vous l'offrir les filles. J'espère que vous allez vous régaler de mes petites recettes... autant que je me suis éclatée à les réaliser !

Envoyez-moi vos adresses en privé.

Bon, je sais qu'il y aura des déçues, j'en suis désolée, comme à chaque concours... Et même si je n'ai pas eu à voter cette fois (ça c'est l'enfer !), ce n'est jamais évident à annoncer...

Vous pouvez toujours l'ajouter sur votre liste de Noël et vous le faire offrir par vos proches... ou même l'offrir !!! J'en serai très très fière !!! Il est maintenant disponible à la Fnac (clic), sur Amazon (clac) ou sur le site de mon éditeur - frais de port offerts dans le monde entier (cloc). et dans toutes les bonnes librairies, qui, si elles ne l'ont pas en stock, peuvent vous le commander.

En attendant et pour me faire pardonner, je vous offre une des recettes du livre, en deux versions, car  revue pour l'occasion en version vegane. Ne vous mettez pas martel en tête, je ne suis pas passée en mode vegan... C'est juste que je n'avais plus d'oeufs à la maison, et qu'au final cette petite brioche s'est révélée vraiment à tomber...

La version du livre est GP, à la mandarine et à la cannelle, et la version du jour est GP si vous êtes raisonnable et phase 2, si vous ne l'êtes pas... et à la bergamote (je suis à fond dedans en ce moment).

Pour tout vous dire, la version du livre est vraiment une version idéale pour Noweel ! Et elle est vraiment très très légère et parfumée...

La version végane est légèrement moins légère, car j'ai utilisé uniquement des produits à base d'amande (j'évite le soja non fermenté depuis que j'ai assisté à la conférence du Professeur Joyeux, éminent cancérologue de son état, qui nous dit que le soja (non fermenté) développe les cancers féminins ! Je vais donc éviter). Et y a pas à dire, l'amande est un plus lourde que le soja dans les préparations... Elle donne également un goût un peu différent, que j'adore... Après, c'est affaire de goût. Cette brioche est toute aussi parfumée que sa copine mandarine et cannelle, grâce à l'huile essentielle de bergamote. Alors, bien sûr que c'est meilleur avec des zestes séchés, mais la saison du citron bergamote est tellement courte, sans compter qu'il n'est pas facile à trouver... qu'avoir son petit flacon d'huile essentielle dépanne bien quand on aime autant que moi, le parfum si délicat de la bergamote...

C'est parti pour la recette :

Version végane à la bergamote : (en bleu et entre parenthèses, la version du livre mandarine et cannelle).
  • 20 cl de lait d'amande bio à la vanille - marque Ecomil pour moi (lait de soja) 
  • 5 cuillers à soupe d'huile d'amande
  • 2 cuillers à soupe de lait d'amande + 2 cuillers à soupe d'huile d'amande (2 blancs d'oeufs)
  • 3 cuillers à soupe de crème d'amande neutre (marque perl'amande)
  • 25 g de levure fraîche en cube
  • 450 g de farine de grand épeautre T 150
  • 50 g de gluten
  • 1 cuiller à café de sel rose
  • 1 cuiller à café de bicarbonate alimentaire 
  • 2 à 4 cuillers à soupe de sucre à IG bas selon les goûts - bouleau, fructose - chez moi, 4.
  • 9 gouttes d'huile essentielle bio de bergamote et zestes finement râpés d'1/2 citron (ou zestes finement râpés de 2 mandarines bio).   
Pour rouler la brioche
  • 3-4 cuillers à soupe de sucre de coco 
  • (+ une cuiller à café de cannelle en poudre)
Pour dorer
  • du lait d'amande (de soja)
A saupoudrer après cuisson :
  • du sucre glace à IG bas (bouleau, fructose). 

A la main ou au robot : Pensez à mettre vos ingrédients à température ambiante à l'avance. 

Réactivez les ferments de la levure dans le lait tiède (35°) pendant 15 minutes puis mélangez la aux autres ingrédients. 

Pétrir environ une dizaine de minutes, jusqu'à obtenir une belle pâte devenue élastique * et effectuez une première levée dans un saladier, recouvert d'un torchon bien propre, pendant environ 2 heures vers un point chaud (au four à 35°C ou sur un poêle à bois par exemple, etc...)
* Ecrasez la pâte de la paume de la main pour en évacuer le gaz, retravaillez-la quelques instants, puis mettez-la en forme :
Etalez-la sur une feuille de papier cuisson en forme de rectangle. Saupoudrez de sucre de coco (mélangé au préalable à la cannelle en poudre pour la version Noël) et roulez en boudin, comme pour une bûche. Coupez en 6 tronçons égaux que vous disposerez dans un grand moule à cake (mon moule : 28 x16 cm environ), recouvert de papier cuisson.

Effectuez une nouvelle levée d'environ 2 heures, toujours vers ou dans un point chaud, à couvert d'un torchon bien propre, jusqu'à ce que la pâte ait bien rempli le moule. 

Préchauffez votre four à 190°C et nappez le dessus de la brioche de lait. Nappez une seconde fois, juste avant d'enfourner pour 25 à 35 minutes de cuisson. Recouvrez d'un papier aluminium au bout de 15 à 20 minutes.

Vérifiez la cuisson au bout de 25 minutes, en plongeant un couteau pointu jusqu'au fond. S'il ressort sans aucune trace de pâte, votre brioche est cuite. Si tel n'était pas le cas, prolongez la cuisson par tranche de 5 minutes.

A la MAP : mettre d'abord les liquides et la levure au fond de votre cuve, puis la farine et les autres ingrédients par-dessus. Faites fonctionner le programme "Pâte". Laissez la pâte lever jusqu'à une heure après la fin du programme. Elle doit avoir bien gonflé et presque rempli la cuve. Reprendre le procédé ci-dessus, ici *

Au cook'in ou au Thermomix : chauffez le lait avec la levure 40 secondes à 40°, vitesse 2. Ajoutez la farine puis les autres ingrédients par-dessus et pétrir deux minutes. Raclez les bords et pétrir une à deux minutes de plus. Reprendre le procédé ici *


Concernant le Professeur Joyeux dont je vous parle plus haut dans l'article, j'ai récemment assisté à l'une de ses conférences. Le soja non fermenté (lait, yaourt, tofu...) est vraiment à limiter, car il serait incriminé dans l'accroissement galopant des cancers hormonaux... Il est fortement déconseillé aux enfants et aux femmes... Le soja fermenté quant à lui, n'est pas concerné.

Au même titre que le lait de soja, le lait de vache n'est pas conseillé dans le cadre d'une alimentation anti-cancer (et n'est pas conseillé tout court à l'homme).  Il est considéré comme un poison...  Il n'y a qu'à voir le nombre d'intolérances alimentaires grandissantes le concernant... De plus, il facilite l'expansion des cellules, saines ou malades... Dans le cadre d'un cancer, ou d'une alimentation anti-cancer (la prévention, il n'y a que ça de vrai, non ?) il est préconisé de l'arrêter complètement et de passer sur des laitages de chèvre et de brebis ou végétaux type amande, noisette, etc...

Je vous invite à consulter les lettres du Professeur, très intéressantes, (ici)

Désolée, mais je n'aurai pas le temps de vous concocter une petite récap de recettes de fêtes comme promis... Entre le travail, La préparation des fêtes et tout le reste, je n'arrive pas à me caler 2 heures devant l'ordinateur... On se retrouvera donc après les fêtes avec les recettes que j'aurai réalisé pour l'occasion.

JOYEUX NOEL à toutes et à tous ! Profitez bien des gens que vous aimez et régalez-vous bien !




Print Friendly and PDF

mercredi 10 décembre 2014

Biscuits aux amandes et à la bergamote


En attendant les résultats du concours, pour lequel vous pouvez encore jouer jusqu'à ce mercredi soir minuit...

 Voici la deuxième petite recette de biscuits de Noël promise... Encore une petite recette vite faite et bien faite, sans matières grasses et vraiment très parfumée et délicieuse !

Ces biscuits se conservent très bien dans une boîte en métal, bon pas jusqu'à Noël quand même... Mais je vous mets au défi d'y résister, car ils sont à tomber... 

pour 24 biscuits :

  • 250 g de poudre d'amande blanche
  • 125 g de fructose
  • 9 gouttes d'huile essentielle de bergamote bio
  • 3 oeufs entiers
  • amandes torréfiées pour la déco (passées au four pendant 20 à 25 minutes à 160°).

Préchauffez votre four à 180° C.

Mélangez tous les ingrédients ensemble. 

Répartir sur une plaque recouverte de papier cuisson à l'aide de 2 petites cuillers. Espacez légèrement.

déposez une amande torréfiée sur chacun.

Cuire environ 14 minutes (à adapter selon les fours).

Laissez refroidir et savourez ! 


Délicieux avec un thé Earl Grey bien sûr ! 
Print Friendly and PDF

dimanche 7 décembre 2014

Crottous aux noisettes et à la cannelle


À la base je ne comptais pas du tout publier cette recette, mais étant donné qu'on est déjà le 5 décembre, je me suis dit que ces petites douceurs seraient parfaites pour vous donner des idées de petits biscuits à grignoter pour les fêtes.

En Alsace, on appelle ça des brédélés. on en prépare tout plein de sortes et on les offre aux amis, aux voisins, à la famille, emballés dans de jolis sachets décorés... et plus il y a de sortes, plus c'est sympa... enfin, je trouve... 

j'ai préparé cette recette pour la faire déguster à mon petit marché de Noel de demain... avis aux amateurs, je serai à Boisset Gaujac (30).

Pour en revenir à ces petites merveilles, elles sont d'une douceur sans pareille... et sans aucune matière grasse. sans gluten et sans lactose. préparées en un rien de temps et carrément addictives... 
Qui en veut ??? 

Pour 22 crottous :
  • 3 blancs d'oeufs
  • une pincée de sel rose
  • 65 g de fructose
  • 1 belle cuiller à expresso de cannelle en poudre
  • 125 g de noisettes en poudre
  • des noisettes torréfiées pour décorer (grillées à 160°C pendant 20 à 25 minutes).
préchauffez votre four à 180 degrés. 

Montez vos blancs avec le sel en neige ferme. Ajoutez le fructose mélangé à la cannelle et fouettez encore quelques instants. 

Puis incorporez la poudre de noisette au fouet à main, rapidement mais pas trop fort.

Dressez des petits tas avec deux cuillers à café. déposez une noisette torréfiée et cuire environ 10 minutes, jusqu'à obtenir des crottous bien dorés. 

laissez refroidir et savourez ! 


J'ai une autre recette toute prête qui vous attend alors si vous la voulez ce week-end, faites le buzz sur les commentaires. 

belle soirée à toutes et à tous ! 
Print Friendly and PDF

lundi 1 décembre 2014

Concours de Noël pour vous faire gagner mon livre "Osez les gourmandises"



Comme chaque année, je vous propose mon petit concours de Noël...

Et cette année, une fois n'est pas coutume, nous ne cuisinerons pas...

Et bien oui, la plupart des réponses lorsque je lance un sondage sur ma page Facebook (ici) - nous ramènent toujours à cuisiner une recette lors de mes concours. Sauf que certain(e)s voir beaucoup d'entre vous, n'êtes pas blogueur ou blogueuse, et vous n'avez pas forcément ni l'envie, ni le temps, ni le courage de cuisiner ! J'ai donc décidé de faire un concours tout facile et tout rapide cette fois, où vous n'aurez qu'un petit commentaire à mettre en dessous de cet article, et un tirage au sort, réalisé par la main innocente de ma plus jeune fille, déterminera le ou la gagnante de ce petit concours de Noël !

Qu'est-ce qu'on gagne ? Trop facile !!! Mon nouveau livre bien sûr ! "Osez les gourmandises", comportant 60 recettes de desserts à Index Glycémique bas, qui vous permettra de vous régaler et de mincir en même temps !



Donc laissez-moi un petit commentaire sous cet article avec votre prénom et les 2 premières lettres de votre nom de famille, (sauf si on se connait déjà bien sûr). Les moins timides peuvent se faire connaître également... On ne joue qu'une fois pour laisser sa chance aux copines et aux copains.

Vous pouvez participer à partir de maintenant et jusqu'au 10 décembre minuit... Histoire d'être sûre que vous l'ayez sous le sapin ! C'est de l'instantané quoi !

Vous vous êtes déjà offert mon livre ? Rien ne vous empêche de tenter de le gagner pour l'offrir à votre maman, votre soeur, votre cousine, votre voisine, votre meilleure amie... !!! Elles aussi ont droit à la santé et à la minceur, non ???

Vous avez le droit de partager le concours sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram,... Tout ce qui vous plaira... Dans ce cas, mettez-moi un lien vers votre page dans le commentaire - Pensez à partager en mode public -, vous aurez double chance de gagner !  (2 tickets à votre nom dans le seau à champagne)...

Et à très vite avec une nouvelle recette sucrée !


❆ ❤︎ ♡ Belle journée les ami(e)s ! ♡ ❤︎ ❆    


Retrouvez l'article qui vous parle de la sortie de mon livre "Osez les gourmandises" par ici (clic)


Print Friendly and PDF

dimanche 23 novembre 2014

Tarte au citron meringuée au lemon curd

Petite remontée de recette aujourd'hui avec cette délicieuse tarte au citron meringuée, que j'ai réalisée deux fois en très peu de temps tout récemment, et améliorée en ajoutant un petit ingrédient qui adoucit le lemon curd, juste assez pour le rendre suave en bouche... un peu de jus d'orange fraîchement pressé. 

N'hésitez pas à la tester à nouveau, elle est divine !

Vite... En cuisine ! 

Pour 6/8 gourmands - moule de 25 cm de diamètre :

Pâte à tarte à l'amande et au citron :
200 g d'amandes en poudre
3 oeufs entiers
4 cuillers à soupe de sucre de fructose
6 cuillers à soupe d'eau froide
1 zeste de citron

Ou avec une pâte sablée (convient davantage pour un moule de 27 cm) :
215 g de farine d'orge mondé
65 g de poudre d'amande
1 oeuf
15 cl d'huile neutre de qualité
100 g de fructose
(j'insiste sur le fructose, j'ai testé au sucre de bouleau, pas terrible)
1 belle pincée de sel rose

(en phase 2, vous pouvez remplacer la farine d'orge par de l'épeautre T 150 et les 15 cl d'huile par 50 g de beurre et 7,5 cl d'huile, un délice !)

Lemon curd :
jus d'1/2 orange,
complété par du jus de citron fraîchement pressé pour obtenir en tout 30 cl de jus
6 oeufs entiers
200 g de fructose
1 g d'agar agar (une cuiller à café rase)

Meringue :
3 blancs d'oeufs
quelques gouttes de jus de citron (ou une pincée de sel)
75 g de fructose



Préparez le lemon curd :
Dans une casserole, déposez les oeufs entiers, mélangez les.

Ajoutez leur le sucre, le jus de citron et d'orange et l'agar agar.

Portez à feu moyen/fort (7) et remuez au fouet pendant la cuisson, jusqu'à ébullition.

au cook´in ou au Thermomix :
déposez tous les ingrédients dans le bol du robot muni du fouet, et cuire 6 minutes à 90 degrés, vitesse 3.

Versez dans un grand plat, filmez au contact et laissez refroidir au frais.

Préparez la pâte à l'amande et au citron :
Préchauffez votre four à 180°.

Mélangez tous les ingrédients ensemble, vous obtenez une pâte semi épaisse liquide, 
à étaler avec le dos d'une cuiller dans votre moule à tarte recouvert de papier cuisson.

Cuire 15 minutes, la pâte doit être légèrement dorée.
Laissez refroidir complètement sur une grille, en retirant le papier cuisson.

Si vous choisissez la pâte sablée pâtissière (moule de 25 cm) :
Mélangez tous les ingrédients dans un saladier.
(je démarre à la fourchette et je termine à la main)

Etalez la entre deux feuilles de papier cuisson.

Transvasez dans le moule, découpez les bords.

Déposez au congélateur le temps de chauffer votre four à 180°.

Déposez un papier cuisson et un moule un peu plus petit pour empêcher la pâte de se rétracter.

Cuire 5 minutes, retirez le moule et le papier cuisson supérieur
et prolongez la cuisson d'environ 10 minutes.

Laissez tiédir dans le plat.

Garniture de la tarte :
Détendre le lemon curd en le fouettant quelques secondes.

Versez-le sur le fond de pâte et égalisez et lissez à la spatule.

préparez la meringue :
Montez les blancs en neige avec quelques gouttes de jus de citron ou une pincée de sel en augmentant progressivement la vitesse.
Le but étant d'intégrer très progressivement l'air.

Quand ils sont fermes, ajoutez le fructose, cuiller par cuiller et continuez de fouetter,
vitesse maximale, encore deux minutes.

La meringue doit être brillante et bien ferme.

Déposez la meringue sur la tarte, soit avec une poche à douille, soit avec un sac congélation 
dont vous aurez coupé un coin et que vous utiliserez comme une poche à douille.

Passez votre tarte au four, pour cuire la meringue (environ 5 minutes à 180°) et conservez au frais au moins deux heures avant dégustation.


Info sucre :
Cette tarte est riche en sucre (environ 47 g de fructose par part), il vous faudra donc limiter votre consommation d'autres aliments sucrés sur la journée. 


Avec la pâte sablée 


N'hésitez pas à vous abonner à mon Facebook (ici) en cliquant sur "suivre" - Vous pourrez profiter d'infos nutritionnelles, de remontées de recettes exclusives une fois par semaine...

Print Friendly and PDF

lundi 17 novembre 2014

Pizza aux échalotes confites et tomates séchées (IG bas, phase 1 - PL)



Vous devez vous dire que nous mangeons souvent des pizzas à la maison...
Et bien oui ! c'est tout à fait vrai... car nous adorons tous ce plat, sans exception ! et puis avec deux ados à la maison...

Alors pour varier les plaisirs, rien de mieux que de changer de saveurs...

C'est Miss Pat, découvrez son blog (ici), qui a très fortement inspiré cette recette... Miss Pat à une cuisine très  créative... Celles qui suivent le blog depuis un moment, l'auront repérée lors de mon concours anniversaire avec sa glace caramélisée très gourmande.

Mais revenons-en à nos échalotes... Le souvenir du goût délicieux et délicat des échalotes confites a alors envahi mon esprit en lisant sa recette... pendant quelques heures, j'ai du m'exécuter au plus vite sous peine d'en rêver la nuit...

Inutile de vous dire que je me suis vraiment régalée et que je ne l'ai pas partagée !
il faut dire que c'est un peu chacun la sienne chez nous, et que parfois les négociations sont hardues pour chiper la part d'un autre...

Pour une pâte à pizza :
150 g de farine d'orge mondée
1/2 cuiller à café de sel
2 cuillers à café d'huile d'olive
25 g de gluten
1/2 cuiller à café de sucre à IG bas
1 belle cuiller à café de levure de boulanger en sachet
environ 150 à 200 g d'eau tiède (à adapter selon la consistance de la pâte)

Garniture :
du bon coulis de tomate
5 échalotes
un peu d'huile d'olive
quelques quartiers de tomates séchées (ou confites et bien égouttées si vous n'en trouvez pas)
emmenthal râpé
Olives noires à la Grecque (les meilleures).

c'est parti !

Réactivez les ferments de la levure en la faisant reposer 1/4 d'heure, dans un peu d'eau tiède (35 degrés environ), prélevée sur la totalité mesurée.

Mélangez les ingrédients de la pâte en ajoutant l'eau tiède en dernier (juste assez pour que la pâte soit bien hydratée, mais non collante).

Pétrir 6 à 8 minutes à la main ou au robot. 

Au cook´in ou au TM, pas besoin d'activer la levure. Mettre tous les ingrédients dans le bol et terminez en ajoutant la moitié de l'eau tiède.  Pétrir environ 2 minutes, en ajoutant la quantité d'eau juste nécessaire à obtenir une pâte suffisamment hydratée et non collante. Raclez les parois à mi pétrissage si nécessaire. 

laissez reposer dans un saladier, sur un point chaud (poêle, radiateur...) pendant une heure, recouvert d'un linge propre, pendant 1 heure environ. La pâte doit 
bien gonfler. 

Pendant ce temps, faites confire les échalotes épluchées et émincées à la poêle dans un peu d'huile d'olive. Elles ne doivent pas noircir, il faut donc un feu moyen et remuer régulièrement jusqu'à obtenir des échalotes bien tendres. Réservez.

Quand la pâte est prête, préchauffez votre four à 240 degrés, et étalez-la sur du papier cuisson avec un peu de farine.
Roulez le bord. Etalez du coulis de tomate sur toute la surface et répartissez les échalotes confites, puis les morceaux de tomates séchées coupées en petits morceaux.

(attention, les tomates séchées sont très salées, prenez garde de ne pas trop en mettre). 

Recouvrir de fromage et d'olives et enfournez pour 15 à 20 minutes environ. Votre pâte doit être dorée. 

laissez tiédir et régalez-vous !



N'hésitez pas à commander mon livre qui est désormais disponible (presque) partout. Voir ma rubrique en en-tête de blog "mon livre"

à bientôt les ami(e)s avec une recette gourmande ! 


Print Friendly and PDF

jeudi 30 octobre 2014

Tarte d'Halloween à IG bas (à la courge musquée de Provence)


Voici le dessert d'halloween que je préfère. Il existe déjà sur le blog en version IG indécent, mais je dois bien reconnaître que les IG bas lui vont à ravir et n'ont changé en rien, son goût délicieux...

Je me suis dépêchée de la réaliser hier après-midi pour que vous puissiez la réaliser samedi pour Halloween ! Quelques petites photos ce matin, et hop, la voilà en ligne... N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, même en message privé, ça me fait toujours plaisir de recevoir vos impressions, même si je ne réponds pas toujours... Il faut dire qu'à part merci, ce n'est pas toujours évident de trouver quelque chose d'intelligent ou de drôle à écrire...

Cette recette, je la tiens d'une amie américaine, (Jennifer si tu me lis), qui a eu l'extrême gentillesse de me donner "sa" recette. Je pense qu'il existe autant de recettes que de cuisinières, mais je dois reconnaître que celle-ci ravit tout particulièrement mes papilles : cannelle et épices douces, comme disaient mes filles hier : on n'a pas l'impression de manger de la citrouille et c'est ça qui est bon...
Et cette si jolie couleur d'automne, vraiment idéale à la saison...

Cette tarte ainsi présentée est à IG bas, phase 2... Difficile de la rendre phase 1 selon sa recette originale, puisque courge*, oeufs et lait entier concentré, ne font pas bon ménage en phase 1.

Bon, un petit plaisir de temps en temps en phase 2 sans dépasser un IG de 50, vaut bien mieux qu'un gros écart à IG haut non géré, non ? Et puis, il faut se faire plaisir de temps en temps...
Pour la petite histoire, j'ai reperdu un kilo récemment, rien qu'en mettant la soupe au menu tous les soirs (ou presque)... Je mets souvent de la patate douce dedans pour le velouté et la douceur, j'y émiette quelques biscottes intégrales, un yaourt de soja, une compote et me voilà calée pour la nuit...  Ce qui me permet de m'offrir quelques petits desserts comme celui-ci de temps en temps...

Le choix de la courge est important... Je n'utilise que de la courge musquée, celle qui est très orangée à l'intérieur et marron très clair à l'extérieur... elle a une chair très douce, qui ne rend aucune amertume à la cuisson.

photo trouvée sur le site "la semence bio"

On découvre la recette ensemble ?

Pour une tarte de 8 parts - moule de 25 cm de diamètre :

La pâte :
  • 30 g de poudre d'amande
  • 80 g de farine d'orge mondée
  • 90 g de farine d' épeautre T 150
  • une grosse pincée de sel rose
  • 2 cuillers à soupe de fructose
  • 6 cl d'huile d'amande
  • 4 cl d'eau tiède
La garniture :
  • 425 g de chair de courge cuite (j'en achète un morceau d'un kilo environ)
  • 130 g de fructose
  • 2 oeufs + 2 jaunes
  • 340 g de lait concentré entier non sucré
  • 1 cuiller à café de cannelle en poudre
  • 1 cuiller à moka d'épices à pain d'épices
  • 1 cuiller à café de sel rose
  • facultatif : des noix de macadamia à griller.

Préchauffez votre four à 180°C.

Pendant ce temps, coupez le morceau de courge en 4 tranches et emballez-les dans du papier aluminium (ou cuisson).

Cuire environ une heure, jusqu'à ce que la chair soit tendre. 

Mélangez les ingrédients de la pâte à tarte et étalez-la entre deux feuilles de papier cuisson. Ajustez à votre moule et piquez le fond à la fourchette. 

Augmentez la chaleur du four à 210°C.

Prélevez 425 g de chair de courge, écrasez-la à la fourchette ou si vous avez un robot pâtissier, mixez la chair avec le fouet planétaire quelques secondes. Ajoutez les autres ingrédients de la garniture et mélangez le tout quelques instants.

Versez sur le fond de pâte et cuire 20 minutes. Baissez le four à 180° C et cuire 20 minutes supplémentaires. Couvrir d'un papier cuisson ou aluminium et prolongez encore la cuisson de 20 minutes. 

Laissez tiédir et déguster.


Pour y ajouter du croquant, vous pouvez griller des noix de macadamia, à sec dans une  poêle, à feu moyen, en remuant régulièrement,  et en décorer la tarte en train de refroidir. (je n'en avais plus, oups !).

Et si vous ne l'avez pas encore vu, vous pouvez pré-commander mon livre à paraître en m'envoyant un petit mail à l'adresse de (Fromage ou Dessert ? Dessert !) avec vos coordonnées complètes. Je me ferai un plaisir de vous répondre et vous indiquerai la marche à suivre. Vous le recevrez ensuite, dédicacé de mes petites mains dès sa sortie (à partir du 7 novembre).




  
Print Friendly and PDF

dimanche 26 octobre 2014

Makizushis à la crème de thon à IG bas et précommande de mon livre de recettes à paraître...




Reprenons les bonnes habitudes... avec une petite recette !

Aujourd'hui je vous emmène au Japon avec cette petite recette de makizushis (normalement, ça devrait s'écrire comme ça, même si ça a été simplifié...)

Alors, j'entends déjà les puristes : "les sushis se préparent uniquement avec du poisson cru". Et bien, je répondrai que non, en tout cas, pas chez moi... Commençons par un peu d'histoire... Au départ, au Japon, on mélangeait le poisson dans du riz fermenté, pour le conserver pendant des mois, et ne consommer au final que le poisson. Le poisson était cru, on est d'accord ! Mais tout évolue... Bien sûr que les sushis, makis etc, se préparent originellement avec du poisson cru, mais avec les années et les différentes écoles,  on les a détournés (on peut très bien ne mettre que des légumes), on y a ajouté différents aliments, cuits en l'occurrents, et ce, même au Japon. On les a même préparés avec un montage à l'envers, pour obtenir de délicieux California Rolls, c'eut été dommage de s'en priver, non ? (mes préférés). 

Et puis au cas où vous ne le sauriez pas, les sushis ne sont vraiment pas la nourriture principale des Japonais. C'est juste qu'ils ont connu un tel succès dans le monde entier qu'on veut bien le croire, mais c'est loin d'être le cas... ils en consomment bien sûr, mais dans une version très simplifiée. 

Enfin, une dernière chose, le poisson cru et moi, on n'est pas copains, alors je n'en mets jamais dans mes makis ou sur mes sushis, etc... 

Sinon, certain(e)s d'entre vous l'ont peut-être remarqué mais ma newsletter est capricieuse en ce moment. Je ne sais pas pourquoi mais elle ne part qu'une fois sur deux... Etant donné que je l'ai programmée pour la recevoir également, je l'ai constaté sur plusieurs envois... C'est pourquoi je vous propose de me suivre pour l'instant via Facebook, ma page est (ici),  et de cliquer sur "suivre" pour ne rater aucune actu concernant le blog...

A ce sujet, mon dernier article vous proposait de vous inscrire pour recevoir mon livre de recettes qui sort début novembre. En le commandant maintenant par le blog, vous le recevrez dédicacé de mes petites mains dès sa sortie. Pour retrouver l'article qui en parle et que vous avez probablement raté, je vous invite à cliquer (ici). Vous y découvrirez les photos de quelques recettes du livre...  

Et maintenant, la recette...



Pour 6 rouleaux de makis de petite taille :

le riz vinaigré (le shari)
- 125 g de riz basmati blanc
- 1 cuiller à café + 1/3 de sel rose 
- 1 cuiller à café de fructose 
- 2 cuillers à soupe de vinaigre balsamique blanc.

Cuire le riz à feu moyen, en départ à froid, dans une casserole moyenne remplie aux 3/4 d'eau, avec le sel et le fructose, environ 30 minutes. 

Le riz va s'imbiber d'eau en gardant tout son amidon.

Lorsqu'il est bien cuit, étuvez-le un quart d'heure en remuant de temps en temps, même si toute l'eau n'est pas absorbée. Ne le rincez surtout pas. 

Ajoutez le vinaigre et mélangez bien au riz. Laissez tiédir dans la passoire, puis versez le dans un plat rectangulaire, couvrez de film et gardez au frais jusqu'à ce qu'il soit froid. 

(En général, je cuits mon riz la veille pour le lendemain)

les garnitures maintenant : je vous propose aujourd'hui une garniture qui fait un tabac chez moi, à base de thon cuit.

la préparation à base de thon
- 1 boîte de thon blanc 
- 1 cuiller à café de moutarde forte
- 2 cuillers à soupe de crème de soja 
- quelques tours de moulin à poivre fraîchement moulu. 

Mixez le thon dans un hachoir à herbes. ajoutez la moutarde, la crème et le poivre et mixez à nouveau jusqu'à obtenir une préparation homogène, ajoutez une cuiller de crème si nécessaire.

les makis au thon :  
vous pouvez ensuite ajouter ce qu'il vous plaira, voilà ce que j'y ai mis :
- des carottes épluchées et coupées en bâtonnets très très fins.
- de fins bâtonnets de concombre.
- la préparation au thon. 
- des feuilles d'algues nori séchées (on en trouve même des bio !).
- de la sauce tamari salée (ne contenant pas de sirop de blé et de sucre, je la trouve également en bio).
- éventuellement de la pâte de wasabi.

le matériel maintenant
- un makisu (tapis en bambou pour rouler les sushis. J'utilise un set de table en bambou.)
- du film alimentaire "fraîcheur".
- un bol chinois d'eau froide vinaigrée pour rincer vos doigts.

Alors comment procède t'on ?
Franchement, c'est super facile de rouler des makis, je m'en faisais un monde avant de me lancer, mais c'est vraiment très simple...

Découpez une feuille de film alimentaire un peu plus longue que votre feuille d'algue. 

Déposez-la sur votre makisu, puis posez votre feuille d'algue dessus. Répartir  environ 5 cuillers à soupe de shari (riz vinaigré) et étalez en une couche fine, sur les 3/4 de la feuille, (jusqu'aux bords) avec vos petits doigts. Si vous aimez les makis chargés en riz, mettez-en un peu plus.

Repartir vos garnitures sur le premier quart devant vous, à 2-3 cm du bord. 

Roulez le tout en un boudin serré, en vous aidant du makisu au départ, pour débuter la forme de rouleau,  puis avec le film alimentaire ensuite. 

Roulez votre rouleau dans la feuille de film, puis roulez les bouts et rabattez-les sous le boudin de maki. 

Laissez prendre au frais quelques heures, jusqu'à ce que la garniture ait humidifié la feuille d'algue. 

Coupez alors vos rouleaux en tronçons de quelques centimètres avec un bon couteau et servir avec la sauce Tamari salée et éventuellement de la pâte de Wasabi (moi, j'aime pas).


A la maison, les sushis et makis sont une expérience culinaire familiale. Mes filles s'éclatent à réaliser des sculptures de riz plus jolies les unes que les autres... En voici une choisie sur leur dernière production. Plutôt réussie, non ?



Print Friendly and PDF

samedi 25 octobre 2014

Vous pouvez commander mon livre dès maintenant...


Bonsoir à toutes et à tous

Je suis si heureuse de partager avec vous la naissance de mon premier bébé feuillu,  tout d'abord en vous ayant fait cogiter sur son titre... J'ai vraiment adoré ce concours, votre enthousiasme et votre créativité !

Et maintenant, le voici parti chez l'imprimeur... D'ici une bonne dizaine de jours, il sera disponible  sur le site de mon éditeur, chez les libraires et sur le net...

j'ai quand même bien envie de vous faire saliver avec quelques photos de recettes que vous y trouverez...

mug cakes choco framboise 

 meringues caramélisées

Beignets à la confiture (sans friture)

banana bread à la cannelle


En attendant sa sortie officielle, vous pouvez le réserver dès maintenant par l'intermédiaire du blog, ce qui me permettra de vous l'envoyer dès le jour de sa sortie, déjà dédicacé de mes petites mains.

Je vous invite à le commander en m'écrivant à l'adresse :
fromageoudessert@orange.fr

en m'indiquant les renseignements suivants :
Votre prénom, votre nom, votre adresse postale complète.

Je vous indiquerai le montant des frais de port, selon votre zone géographique (France, Europe, etc.) ainsi que les modalités d'envoi en privé.

A très vite pour ma prochaine recette... Un indice ? Départ pour le Japon !

❅ ❉ ❂ ✺ ✯ ✿ 




Print Friendly and PDF