dimanche 8 janvier 2012

Galette des Rois antillaise

La galette... j'adore ! 
je ne compte plus le nombre d'années, depuis lesquelles
mon boulanger ne m'a pas vue dans sa boutique pour en acheter une...

C'est tellement facile à faire et tellement bon quand c'est fait maison.
L'imagination fait le reste... pour la déco, les saveurs...
Celle-ci est fourrée d'une crème pâtissière, parfumée rhum raisins... je l'adore !


Les courses :
- 2 pâtes feuilletées de très bonne qualité - pour un résultat optimal avec une pâte du commerce, utiliser  "recette de grand-mère by Herta" ou une pâte faite maison
dorure : 1 oeuf et une touche de lait

crème pâtissière antillaise :
1/2 litre de lait 1/2 écrémé
1 gousse de vanille
2 gros jaunes d'oeufs (ou 3 petits)
100 g de sucre
50 g de farine

50 g de raisins secs 
du rhum ambré

une fève
-§-

Tremper les raisins dans un petit bol d'eau chaude quelques instants et rincer. Faites les ensuite macérer dans du rhum (presque à hauteur et remuer de temps en temps).

Crème pâtissière antillaise :
Prendre une casserole de 3 litres et en passer l'intérieur à l'eau froide (pour que le lait n'accroche pas en cuisant). Faire bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue en deux.
Pendant ce temps, dans un saladier, mélanger jaunes d'oeufs, sucre et farine au fouet.
Quand le lait est chaud, retirer la gousse de vanille et en gratter l'intérieur pour récupérer les graines de vanille. Ajoutez les dans le lait chaud. 
Incorporer au fouet, par très petites doses au départ , le lait vanillé au mélange oeufs / sucre / farine (afin de ne pas cuire les oeufs), jusqu'à incorporation de la moitié du lait. Puis incorporer l'autre moitié, toujours en fouettant, plus rapidement.
Rincer  à nouveau l'intérieur de la casserole à l'eau froide.
Ajouter les raisins macérés et une cuiller à soupe de rhum de macération.
Passer la préparation dans la casserole et cuire à feu moyen / vif (7), sans cesser de fouetter, une minute après les premiers bouillons.
Transvaser dans un saladier et recouvrir directement sur la crème, d'un morceau de film alimentaire pour éviter qu'une peau se forme à la surface, laisser tiédir au frais.


Cuisson de la galette :
Si ce n'est déjà fait, étaler les deux pâtes feuilletées. 
Posez les l'une sur l'autre sur une feuille de papier cuisson. 
Choisir un gabarit (moule à tarte, assiette... bien propre) que vous posez sur les pâtes et découper autour avec un couteau ou une roulette à beignets pour obtenir un joli cercle.
Déposer sur une plaque de cuisson.
Dorer à l'oeuf entier additionné d'une touche de lait.
Entreposer au frigo 10 minutes.
Dorer une deuxième fois, entreposer à nouveau au frigo une dizaine de minutes.
Préchauffer le four à 180°.
Et là, on s'amuse à dédorer le dessus de la galette... 
Cuire environ 30 minutes. La pâte va se développer et doit avoir une jolie coloration.
Laisser refroidir sur une grille.

Montage de la galette :
Découper la galette en deux avec un grand couteau à dents (genre couteau à pain).
on n'oublie pas la fève...
Garnir de crème, recouvrir du couvercle et entreposer au frais jusqu'à dégustation.


Pas de photo en coupe cette fois, car emportée chez des amis...

sa petite soeur, à la crème pâtissière vanille est (ici)

2 commentaires:

  1. Quelle recette exotique et attirante... Je ne connaissais pas cette version!
    Bravo

    RépondreSupprimer
  2. Noukaboiwtipunch12 octobre 2012 à 15:56

    iL NE MANQUAIT QU'UNE TOUCHE DE LAIT DE COCO OU COCO RAPEE POUR AVOIR VRAIMENT LES ANTILLES ;-)

    RépondreSupprimer

Pour déposer un commentaire :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire ci-dessous

2) En dessous de Choisir une identité, si vous publiez en mode anonyme, merci d'inscrire un nom (je ne réponds plus aux commentaires non personnalisés d'un prénom ou d'un pseudo).

3) Cliquer sur Publier

4) n'oubliez pas de saisir le code chiffré afin de valider votre commentaire.

Merci de votre intérêt et à bientôt.
Cath

Print Friendly and PDF