lundi 31 décembre 2012

Tarte aux pommes à la compote (IG très bas)


Les fêtes se terminent,
et entre deux recettes de fêtes,
une petite recette toute en légèreté...

J'aime autant vous prévenir, cette tarte est une vraie tuerie !
Je l'ai réalisée avec des pommes et parfumée à la cannelle,
mais c'est également un délice avec des poires et parfumée à la vanille...
Elle doit d'ailleurs l'être également avec d'autres fruits...
j'y vois bien des figues également... (plus de saison pour l'instant... patience !)
et vous, vous y mettriez quoi de bon ? 

Quand j'ai réalisé cette tarte, je ne m'étais pas encore procuré
la "méthode pour les nuls",
il s'avère que Monsieur Montignac avait à quelques détails près,
réalisé la même tarte (bien) avant moi...
Je la publie quand même,
pour celles qui n'auraient pas encore le livre.

LA RECETTE :

Pâte minute amande / cannelle (pour un moule à manqué de 26 cm de diamètre) :
150 g d'amandes "complètes" en poudre
2 oeufs
3-4 cuillers à soupe de sucre à IG bas (bouleau chez moi)
1 cuiller à dessert rase de cannelle en poudre
3-4 cuillers à soupe d'eau froide (pour obtenir une pâte facile à étaler)

compote pomme / cannelle :
2 pommes golden 
1 cuiller à soupe de sucre à IG bas (toujours bouleau)
une cuiller à café de cannelle en poudre
une cuiller à soupe d'eau

Garniture
Environ 3 pommes (golden)
1 cuiller à soupe de sucre à IG bas mélangé dans un petit bol à une cuiller à café rase de cannelle en poudre


Réalisez la compote en mélangeant les pommes épluchées et coupées en dés moyens, l'eau, le sucre et la cannelle. Laissez compoter à feu moyen puis doux environ 15-20 minutes.
Mixez finement la compote et laissez tiédir dans un bol.

Préchauffez votre four à 180°.
Dans un petit saladier, mélangez ensemble tous les ingrédients de la pâte à tarte. 

Vous obtenez une pâte semi-liquide que vous pouvez étaler à la cuiller.
Etalez la le plus finement possible sur un papier cuisson déposé dans un moule à manqué
 de 26 cm de diamètre,
 et cuisez la 15 minutes environ (elle doit commencer à dorer).

Pendant ce temps, épluchez et tranchez finement les trois pommes restantes. 

Laissez tiédir la pâte à tarte cuite, puis étalez la compote. Déposez harmonieusement les tranches de pommes et sucrez les avec le mélange sucre / cannelle.

Remettez à cuire environ 25 à 30 minutes (les pommes doivent être dorées).

Laissez tiédir et dégustez.



Print Friendly and PDF

samedi 29 décembre 2012

Mendiants très chocolat...

Une petite recette toute simple,
rapide et délicieuse,
qui permet de grignoter du chocolat,
quand on se nourrit à IG bas...

Choisissez un très bon chocolat,
de préférence "de couverture",
ainsi que des fruits bien moelleux,
et si possible des amandes et pistaches fraîchement débarrassées de leurs coques...
et régalez vous !

LA RECETTE :

Pour une bonne douzaine de mendiants :
200 g de très bon chocolat noir (à 70 %)
quelques figues moelleuses
quelques abricots moelleux
quelques amandes entières torréfiées (au four, 20 minutes à 160° environ)
et quelques pistaches nature torréfiées (avec les amandes)

N'hésitez pas à y ajouter des cranberries séchées sucrées au jus de pommes, des noix, et d'utiliser un excellent chocolat type Valrhona Guanaja 70 %, vos mendiants n'en seront que meilleurs.
Les miens n'étaient pas assez chargés, n'hésitez pas à mettre plus de fruits secs.


Faites fondre le chocolat, cassé en morceaux, au bain marie
- dans un saladier en métal déposé sur une casserole à moitié remplie
(le saladier ne doit pas être en contact avec l'eau afin de ne pas brûler le chocolat) -
en remuant sans arrêt avec une spatule.

Laissez le refroidir hors du feu jusqu'à ce qu'il atteigne 28°,
puis remettez le chocolat sur le bain marie à feu doux et laissez la température remonter à 32°,
toujours en remuant.

Stoppez la cuisson et laissez refroidir en remuant de temps en temps
(vous pouvez transvaser le chocolat dans un récipient à température ambiante pour aller plus vite).

Pendant ce temps, coupez vos abricots et vos figues en morceaux.

Une fois le chocolat tiédi, formez des cercles en déposant une cuiller à soupe de chocolat fondu,
sur du papier cuisson.

Je vous conseille de griller les pistaches au four,
elles ont alors une couleur un peu moins jolie, mais beaucoup plus de saveur.
(une dizaine de minutes à 180°).

Déposez les amandes, pistaches et fruits moelleux coupés sur le chocolat.
Quand le chocolat est complètement froid,
passez au frais dans la partie la moins froide de votre réfrigérateur.

Ces chocolats se conservent parfaitement au frais pendant quelques jours,
déposés dans une boîte en carton, recouverte de film alimentaire.

Le chocolat étant assez fort, je vous conseille de les garnir davantage que sur mes photos...
Ils méritent un peu plus de fruits secs...



Print Friendly and PDF

jeudi 27 décembre 2012

Igloos glacés (vacherins au fruit de la passion)


Cette année sur Fromage ou Dessert, c'est le boycott de la bûche !
Vraiment envie de me rafraîchir d'un bon dessert glacé,
après un repas forcément plus riche qu'à l'habitude...
Au grand désarroi de Monsieur Dessert,
qui aurait bien apprécié une bûche au chocolat, lui !

Me voici donc avec ces petits vacherins à la passion, en forme d'igloos,
dont nous nous sommes vraiment régalés...

Par contre, je ne suis pas hyper satisfaite de mes meringues,
Qui, à cause du fructose, prennent une consistance un peu particulière (voir plus bas),
et changent de couleur (grrrrrrrr)... 
Par contre, je les trouve indispensables à ce dessert,
car la glace au fruit de la passion et la meringue ne sont pas hyper sucrées,
et du coup, la meringue apporte une touche de douceur vraiment agréable...

Mais je n'ai pas dit mon dernier mot...
Prochain test de meringues avec du sucre de bouleau... 
Qui sait ? d'un sucre à l'autre, les résultats sont parfois très changeants...

Malgré sa gourmandise, cette recette est phase 1 !

La recette
A réaliser au moins la veille pour le lendemain, voire le surlendemain

Pour 6 igloos :

Glace passion :
12 fruits de la passion (15 cl de pulpe mixée et passée au chinois)
130 g de fructose
4 jaunes d'oeufs
33 cl de crème fleurette entière
7 cl de lait entier

Meringues : 
2 blancs d'oeufs
75 g de fructose
1 pincée de sel

Chantilly
33 cl de crème fleurette bien froide
2 cuillers à soupe de sucre glace réalisé avec du fructose

Matériel : 6 bols chinois


Réalisez la glace passion :
Coupez les fruits en deux, évidez la pulpe. 
Passez la au mixer plongeant ou au blender.
Puis au chinois pour ne récupérer que la pulpe.
Mélangez la avec les 130 g de fructose, les 4 jaunes d'oeufs, 
les 33 cl de crème fleurette et les 7 cl de lait entier.
Passez le mélange une demi heure au congélateur,
puis en sorbetière jusqu'à obtenir une glace semi prise.

Découpez des feuilles de film alimentaire (un peu plus larges que les bols) et déposez les au fond de vos bols chinois. Répartir la glace dans chacun d'entre eux.
Recouvrir les demi sphères de glace avec le film et congeler jusqu'au lendemain.

Le lendemain réalisez les meringues :
Préchauffez le four à 100°.
Montez les blancs d'oeufs en neige ferme avec la pincée de sel, ajoutez le sucre, cuiller par cuiller jusqu'à obtenir une meringue ferme et brillante.

Sur une feuille de papier cuisson déposée sur une plaque, 
dessinez 6 cercles légèrement espacés au diamètre de vos bols.

Retournez la feuille (côté dessiné contre la plaque de cuisson)
 et à l'aide d'une poche à douille ou d'un sac congélation, 
répartir la meringue dans les cercles. 
Lissez avec une spatule en métal.

Cuire environ 1 heure à 1 heure 15. 
Au toucher, les meringues seront encore légèrement molles, 
mais elles vont durcir en refroidissant. 
Par contre, elles auront changé de couleur.

Laissez les refroidir hors de la plaque de cuisson.

Si vous ne montez pas votre dessert une fois les meringues refroidies, 
découpez des carrés de papier cuisson un peu plus grands que vos meringues
et laissez les en attente entre deux feuilles de papier. 
Vous pouvez les empiler en pensant à recouvrir celle du dessus d'une feuille de papier cuisson.

Préparez la chantilly
Pensez à mettre votre (ou vos) fouet (s) et un bol métallique au frais pendant au moins une demi heure, ainsi que la crème fleurette (pendant au moins 24 heures) dans la partie la plus froide du réfrigérateur.

Si ce n'est déjà fait, réalisez votre sucre glace en mixant au blender, du fructose pendant 30 secondes.

Montez votre crème fleurette en chantilly jusqu'à ce qu'elle forme des pics bien fermes 
(attention à ne pas trop la battre, elle se transformerait en beurre)
Il faut repérer le moment ou elle aura atteint la consistance idéale...

Au fouet à main, incorporez délicatement le sucre glace à la chantilly.

Montage du dessert :
Sur une plaque bien propre, déposez vos cercles de meringue.
Sur chacun d'entre eux, déposez un dôme de glace 
(et on n'oublie pas de retirer le film alimentaire), 
puis avec une poche à douille ou un sac congélation, en partant de la base, 
entourez votre glace de chantilly, en remontant jusqu'au sommet.
Vous pouvez, comme je l'ai fait, représenter la porte de l'igloo.

Faites prendre quelques heures au congélateur, voir jusqu'au lendemain.

Renouveler l'opération avec chacun. 

A l'aide d'une spatule large, déposez vos igloos sur des assiettes à dessert,
décorez les en les saupoudrant de sucre glace par exemple ou avec quelques bonbons...

Cette recette a été sélectionnée par :



Print Friendly and PDF

Dal de lentilles


Une autre variation de dal de lentilles,
différente mais délicieuse,
épicée, mais plus douce que la précédente,
grâce à l'apport de crème fraîche (ou de soja) et de cannelle.

Selon les appétits pour 3-4 gourmands, en accompagnement :
250 g de lentilles vertes
du coulis de tomate (maison si possible)
environ 2-3 cuillers à soupe de crème fraîche (ou de soja en GP)
1/2 cuiller à café de cannelle
1/2 cuiller à café de curry moyen ou fort 
1 petite cuiller à café de curcuma
une cuiller à café d'huile d'olive
une gousse d'ail frais
sel, poivre
facultatif : du bouillon de légumes pour la cuisson des lentilles

Cuire les lentilles dans un grand volume d'eau salée, avec du bouillon si vous aimez, jusqu'à ce qu'elles soient bien cuites (environ 20 à 25 minutes).

Pendant ce temps, épluchez l'ail et ciselez le finement.

Etuvez les lentilles.

Dans une casserole, faites fondre l'ail ciselé quelques instants dans l'huile d'olive.

Ajoutez le curry, la cannelle et le curcuma et remuez quelques secondes.

Ajoutez les lentilles, suffisamment de coulis de tomate pour que les lentilles soient nappées, un peu de crème, le sel et le poivre.

Si nécessaire, ajoutez du curry.

Laissez mijoter une dizaine de minutes et servez.




Print Friendly and PDF

mercredi 26 décembre 2012

Kouglof abricot et chocolat, terrible gourmandise !


Noël est déjà terminé... 
Préparé pendant des semaines, et si vite passé...
J'espère que tout comme moi, vous avez passé d'excellents moments,
et que vous vous êtes bien régalés...
***
Voici donc ma première recette de Noël,
avec ce kouglof alsacien, quelque peu revisité... 
à IG bas, bien sûr,
mais nous sommes ici en phase 2, 
c'est Noël tout de même, et franchement ça valait la peine de ne pas remplacer le beurre,
car j'ai cru manger mon kouglof traditionnel.
Imbibés de rhum,
mes abricots se sont (presque) pris pour des raisins...

Les pépites de chocolat ne sont pas obligatoires,
mais elles apportent une petite touche gourmande bien agréable...

Pour un magnifique kouglof à IG bas :
20 cl de lait 1/2 écrémé (ou d'amande ou de noisette)
4 oeufs entiers
450 g de farine de grand épeautre complète
50 g de gluten
70 g de sucre à IG bas (fructose)
une pincée de sel
25 g de levure fraîche (en cube)
180 g de beurre à température ambiante et coupé en cubes + pour le moule
100 g d'abricots moelleux
Facultatif : 25 g de chocolat noir à 70 %
du rhum ambré

Décoration facultative : quelques amandes entières, du sucre glace à IG bas.


Mettre les abricots coupés en 8-10 morceaux à tremper dans le rhum (à niveau dans un bol). L'idéal est de les laisser tremper au moins 2 heures, voire toute une nuit.

Facultatif : Coupez le chocolat en tout petits morceaux de la taille de pépites avec un bon couteau.

J'ai réalisé ma recette en machine à pain, mais vous pouvez très bien la réaliser au robot ou à la main. (voir le procédé ici).

Déposez les ingrédients dans votre machine à pain.
(d'abord le lait, puis les oeufs, après  les avoir battus en omelette, 
puis ajoutez les autres ingrédients - la levure ne doit pas toucher le sel). 

Ajoutez les abricots et les pépites de chocolat au "BIP" machine.
puis 3 cuillers à soupe du rhum de trempage. 

Faire fonctionner le programme "Pâte". 
Laissez lever jusqu'en haut de la cuve, même si le programme est déjà terminé.

Beurrez un moule à Kougelhopf. 
Vous pouvez déposer des amandes entières non pelées,
 au fond des cannelures du moule, c'est délicieux !

Versez la pâte dans le moule et laissez la lever dans un endroit chaud, recouverte d'un linge propre, jusqu'à ce qu'elle ait rempli la totalité du moule (environ une heure).

Préchauffez le four à 160°.

Cuire environ 50 minutes. La lame du couteau doit ressortir sans trace de pâte.

Couvrir à mi-cuisson d'une feuille aluminium, afin que votre kouglof ne fonce pas trop.

Attendre quelques minutes avant de démouler. Décrochez la pâte du bord avec un couteau et retournez sur une grille. Laissez refroidir complètement.  

Poudrez de sucre glace (réalisé au blender avec du fructose ou du sucre de bouleau) ou pas... et régalez vous !


Depuis, j'ai réalisé cette recette en remplaçant les abricots par des cranberries séchées (sucrées au jus de pommes) et sans chocolat. Ca change et c'est très bon également.


Si vous utilisez des cranberries, 
ne les faites pas macérer car elles perdraient le sucrant que leur donne le jus de pomme. Ajoutez 3 cuillers à soupe de rhum à la pâte, voire plus si vous aimez. 



Cette recette a été sélectionnée par :




Print Friendly and PDF

lundi 24 décembre 2012

Joyeux Noël !!!


Joyeux Noël !

En attendant de nous retrouver autour de bonnes recettes gourmandes,

Je vous souhaite d'excellentes fêtes de Noël,
entourés des vôtres...
dans l'amour, la joie et le partage...
Profitez-en bien,
Les bons moments passent tellement vite !

En attendant de se retrouver,
 un avant-goût de mes nouvelles recettes
réalisées pour l'occasion...
(toutes à Index Glycémique bas)

un kouglopf aux abricots moelleux et au chocolat

des vacherins individuels Igloos au fruit de la passion 


et des mendiants très chocolatés 

a très vite avec ces petites recettes...

Print Friendly and PDF

vendredi 21 décembre 2012

Flocons de Noël au citron (à IG bas)

Encore une petite recette de sablés de Noël,
en forme de flocons,
que nous nous sommes amusées à décorer avec mes filles...
Elles ont adoré évidemment !
Bon, elles sont grandes maintenant,
je me retrouve avec des artistes bien douées...

Mais on peut les préparer toute l'année !
Il suffira d'étaler le glaçage sur toute la surface des biscuits...

Un thé gourmand après le repas de midi,
ou à l'occasion du petit déjeuner PL de la semaine...
délicieusement parfumés au citron,
ils nous ont bien régalés.

Conservez les dans une boîte en métal,
cachez les (chuuuut !)
et vous pourrez en faire votre petit dessert pendant quelques jours...

Retrouvez la recette classique en bas de page

La recette :

Pâte à sablés :
250 g de farine d'orge mondée (ou de petit ou grand épeautre T 150 si vous êtes en phase 2)
3 cuillers à café de poudre à lever bio
1/2 gousse de vanille gratée
60 g de sucre glace (réalisé en mixant 60 g de fructose au blender pendant quelques secondes)
100 g d'huile de tournesol de bonne qualité
1 jaune d'oeuf
3 cuillers à soupe de lait 1/2 écrémé
une pincée de sel
1 zeste de citron
un peu d'eau tiède pour lier la pâte

glaçage
80 g de sucre glace à IG bas (fructose ici)
un peu de jus de citron
facultatif : du colorant alimentaire naturel en poudre


Préchauffez votre four à 170°.

Mélangez tous les ingrédients dans un saladier. Ajoutez la quantité juste nécessaire d'eau tiède pour que la pâte perde son aspect friable.

Etalez votre pâte finement sur une feuille de papier cuisson avec un peu de farine d'orge mondé, (farinez votre rouleau également).

Réalisez les formes souhaitées à l'aide d'emporte-pièces.

Déposez les sur des plaques recouvertes de papier cuisson et cuisez les 10 minutes environ, 
jusqu'à ce qu'ils soient dorés.

Laissez refroidir sur une grille.

Pendant ce temps, préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace avec une pointe de couteau de colorant en poudre et un minimum de jus de citron,
(afin que la pâte soit très épaisse).

Versez la préparation dans un petit sac congélation, que vous utiliserez comme une poche à douille
 en coupant le coin du sachet sur 1 mm.

Réalisez les motifs qui vous plaisent en appuyant à peine, afin d'obtenir des motifs fins.

Laissez sécher au frais et dégustez avec un bon thé.

cette recette est inspirée d'une recette d'étoiles au citron, 
issue d'un livre de pâtisserie alsacienne.

et la recette classique (pour ceux que l'index glycémique indiffère) :

250 g de farine de blé
3 cuillers à café de poudre à lever bio
1/2 gousse de vanille gratée
60 g de sucre glace
100 g de beurre
1 jaune d'oeuf
3 cuillers à soupe de lait 1/2 écrémé
une pincée de sel
1 zeste de citron
un peu d'eau tiède pour lier la pâte

glaçage : 
120 g de sucre glace
un peu de jus de citron
1 blanc d'oeuf
facultatif : du colorant alimentaire naturel en poudre

mêmes procédés

Et lundi, mon dessert de Noël sera en ligne... petit indice ?... c'est glacé !


Cette recette a été sélectionnée par :


Print Friendly and PDF

lundi 17 décembre 2012

Participations et résultat du concours des 500 fans Facebook !

Et bien les filles...
Vous vous êtes donné le mot ??? 
Les sapins vous ont décidément inspirées, à l'occasion de mon petit concours...

Alors merci à toutes pour vos participations !
Ceux de Laurence, m'ont donné envie de faire la fête !
Je trouve tous les cupcakes sapins hyper gourmands,
et ceux de Magaly en forme de maisonnettes mimi tout plein ! 
Allez, on découvre de suite vos réalisations...

Les cupcakes pops de Laurence, originaux et plutôt festifs (ici) :

Les cupcakes sapins de Koala devant ses fourneaux (là)


Ceux de "Marie Cuisine pour 6" (ici)


Ceux de "Minha Cooking" (là),

Ceux de "Mèreindignecréations" (ici)

comme elle en a réalisé de plusieurs sortes, je vous glisse une autre photo

Les cupcakes maisonnettes de Magaly (non blogueuse)
avec sa recette en dessous

les gâteaux :
1 yaourt nature
chocolat en poudre poulain
20 gr de beurre
1/2 pot de yaourt d'huile 
2 pots de farine
2 pots de sucre
3 oeufs
1 sachet de levure

mélanger le tout ensuite mettre la préparation dans des moule en silicone en forme de maison et cuire à 150°...décorer une fois le cupcake refroidis
la crème au beurre :
colorant
250 GR beurre
125 gr de sucre
1/2 l d'eau + sucre pour le sirop

ramollir le beurre et le battre le diviser en deux et y ajouter colorant
faire le sirop et une fois refroidit l incorporer au beurre battu et rebattre un peu de nouveau mettre colorant

Alors, oui, vous n'êtes pas nombreuses et bien tant mieux pour vous ...
Cela vous donne davantage de chances de gagner ! 

J'ai écrit vos petits noms sur des petits papiers...
petit tirage au sort par une main innocente... la mienne...
(roulements de tambours...)
and the winneuse is :

Marie du blog "Marie cuisine pour 6", qui remporte les cadeaux, à savoir :
Tout Robuchon "Automne Hiver" Tome 1


et le fameux cadeau surprise

un coffret à sablés (livre + tampon à biscuits)


Et comme j'ai eu un gros gros coup de coeur sur les cupcakes sapins de Minha Cooking,
elle recevra une petite surprise également ! 
C'est bientôt Noël, non ? 

Envoyez moi vos adresses en MP les filles et à bientôt pour un nouveau concours !
Bonne soirée à toutes et désolée pour les autres...


Print Friendly and PDF

Coquins (à IG bas)

Depuis que j'ai découvert la farine d'orge mondé,
j'en mets presque partout...
Son petit goût est délicieux,
elle se prête à de nombreuses préparations.

Voici donc ma version des coquins,
ces brédélés alsaciens complètement addictifs,
tant ils sont bons.

Et comme je suis très très gentille,
vous trouverez la recette traditionnelle en bas de l'article
(pour celles que l'IG indiffère totalement)



pour une trentaine de coquins :
200 g de farine d'orge mondé
50 g de farine de soja
2 cuillers à café de poudre levante bio
105 g de sucre à IG bas (fructose chez moi)
1 gousse de vanille grattée 
1 pincée de sel
1 oeuf
100 g d'huile de tournesol de qualité
un peu d'eau pour lier la pâte (environ 2 à 5 cl)

Garniture : de la confiture de fruits rouges à IG bas (préférez une confiture plutôt épaisse)

Sucre glace à IG bas : mixez 50 g de fructose au blender pendant quelques secondes.
(je garde le reste de mon sucre dans un pot en verre hermétique)


Préchauffez le four à 150°.

Pesez tous les ingrédients et mélangez les à la main en ajoutant l'eau à la fin, petit à petit.
Vous devez obtenir une pâte qui ne s'effrite pas et qui s'amalgame bien.

Etalez la sur une feuille de papier cuisson farinée à l'aide de farine d'orge mondé.
Farinez également votre rouleau.
Réalisez des biscuits d'épaisseur moyenne avec des emporte pièces.
La moitié des biscuits doit comporter le petit trou caractéristique.

Cuisez les sur des plaques couvertes de papier cuisson pendant 10 minutes environ.

Laissez refroidir complètement sur une grille.

Déposez de la confiture sur les biscuits qui serviront de base.

Accolez les formes trouées.


Saupoudrez les de sucre glace. 

Bien meilleurs le jour même quand les biscuits sont croquants,
mais leur goût est tout à fait honorable le lendemain...


La recette classique :
250 g de farine
2 cuillers rases de levure chimique
105 g de sucre
1 gousse de vanille
1 pincée de sel
1 oeuf
125 g de beurre
confiture de fruits rouges
les procédés sont identiques à la recette ci-dessus.

Cette recette a été sélectionnée par :



Print Friendly and PDF

vendredi 14 décembre 2012

Tarte banane et chocolat, au doux parfum de cannelle

Une petite tarte à la banane, ça vous tente ?
Toute simple et rapide à réaliser !
parfumée à la cannelle...
très peu sucrée.

je l'ai réalisée pour mes nenettes
qui raffolent de l'association banane / chocolat.
Elles se sont régalées !

La recette :

Pour une tarte rectangulaire de 4 parts 
pâte brisée :
100 g de farine T 150
50 g d'huile végétale (olive)
1 grosse pincée de sel
1 grosse cuiller à café de sucre (fleur de coco chez moi)
un peu d'eau fraîche

garniture :
2 bananes 
sucre (fleur de coco chez moi)
cannelle en poudre
30 g de pépites de chocolat noir
(les plus gourmands peuvent le remplacer par de la pâte à tartiner choco-noisette,
déposée en filet à l'aide du manche d'une cuiller, à la sortie du four)



Réalisez la pâte en mélangeant tous les ingrédients sauf l'eau.

Ajoutez l'eau petit à petit, la quantité juste nécessaire
pour que la pâte s'amalgame et ne soit pas sèche.

Etalez la sur une feuille de papier sulfurisé fleurée de farine.

Percez à la fourchette un peu partout.

Retirer la peau des bananes et coupez des tranches d'épaisseur moyenne.

placez les sur le fond de tarte et
Saupoudrez d'un peu de sucre de coco,
puis de cannelle en poudre.

Parsemez de pépites de chocolat
 et cuire jusqu'à ce que les fruits soient tendres et la pâte dorée et craquante.

Cette recette a été sélectionnée par :





Print Friendly and PDF

mercredi 12 décembre 2012

Crevettes au gingembre à la sauce soja au riz basmati (IG bas)


Une petite recette rapide, facile et bonne pour la ligne !
Idéale lors d'un repas du soir à index glycémique bas.

La recette :

Par personne :
125 g de crevettes rose décortiquées
1/2 cuiller à café de gingembre en poudre (ou plus si vous aimez)
poivre
sauce soja salée sans sucre ajouté
2 pulvérisations d'huile d'olive

Faites revenir les crevettes à feu vif dans une poêle chaude à peine huilée pendant quelques minutes.

Saupoudrez de gingembre en poudre, poivrez.

remuez quelques instants.

Ajoutez la sauce soja (suffisamment pour que cela forme un jus).
Cela va s'épaissir quasi instantanément, retirez du feu et servez aussitôt avec du riz basmati.


Info index glycérique :
le riz basmati blanc a un IG de 50, donc tout à fait correct !
(à consommer le soir lors de repas GP)
le riz basmati complet a un IG de 45.
ce sont les seuls avec le riz sauvage* (IG à 35) qui soient consommables avec la méthode.

En effet, les repas du matin et du soir doivent comporter des aliments dont l'IG est inférieur ou égal à 50. Le repas de midi ne doit comporter que des aliments dont l'IG est inférieur ou égal à 35

Par contre il faut éviter les autres riz,
dont l'IG dépasse 50, et pour certains, comme le riz gluant (pour sushis),
atteint un IG de 90 !
Je ne vous parle même pas de la farine de riz (IG de 95),
ni du lait de riz (IG de 85),
ou du riz soufflé (IG de 85),
que je fuis comme la peste dans mes recettes...

* Attention aux étiquettes :
On nous vend comme du riz sauvage des mélanges de riz blanc et sauvage.
le riz sauvage est presque noir, il est en général cultivé au Canada ou aux Etats-Unis.
On le présente comme un riz, alors qu'il fait partie de la famille de l'avoine.

Print Friendly and PDF

lundi 10 décembre 2012

Chinois à la crème d'amande au citron (IG bas)

Quand je suis tombée sur la brioche fourrée à la crème d'amande 
de "La cuisine de Bella" (ici) mercredi,
mon sang n'a fait qu'un tour.
Je comptais réaliser des bonhommes en brioches à IG bas pour la Saint Nicolas,
En bavant devant sa recette, j'ai totalement changé mes plans...
Gourmandise, quand tu nous tiens...

Et j'ai vraiment bien fait !
Parfumé au citron, 
- vous le savez maintenant, j'en mettrais (presque) partout -
j'ai obtenu un chinois vraiment délicieux...
La preuve, mes filles se sont jetées dessus au petit déjeuner le lendemain...

Assez de blabla, la recette...

J'ai repris la recette de ma brioche GP, que j'ai légèrement modifiée :
500 g de farine T 150
80 g de purée d'amande sans sucre ajouté
35 cl de lait écrémé
70 g de sucre à IG bas (ici fructose)
25 g de levure fraîche (en cube)
50 g de gluten
8 g de sel
1 c à c rase de bicarbonate alimentaire
zeste et jus d'un citron
dorure : un peu de lait écrémé

Crème d'amande au citron :
150 g de poudre d'amande
100 g de sucre à IG bas (ici fructose)
3 blancs d'oeufs
2 cuillers à soupe de purée d'amande sans sucre ajouté
Zeste et jus d'un citron

Sucre glace à IG bas :
Mixez au blender soit du fructose, soit du sucre de bouleau, pendant 30 secondes.
Vous obtiendrez un sucre glace parfait.
(En général j'en mixe 50 g et je le conserve dans un petit pot hermétique).


A la MAP :
(pour une réalisation à la main ou au robot, voir en bas de l'article)

Déposez tous les ingrédients dans votre machine à pain dans l'ordre préconisé par votre appareil, (chez moi, d'abord le lait, puis les autres ingrédients). Ne mettez pas la levure en contact avec le sel.

Faire fonctionner votre machine sur le programme "pâte". Le programme va fonctionner tout seul. Laissez lever votre brioche jusqu'en haut de la cuve (même si le programme est déjà terminé).

* Dégazez votre pâte du plat de la main et
étalez la en un rectangle de 60 x 40 cm environ (sur du papier cuisson).

Préparez la crème d'amande en mélangeant les ingrédients dans un petit saladier,
avec une cuiller en bois, jusqu'à obtenir un mélange homogène.

Etalez la crème d'amande sur la totalité de la pâte à l'aide d'une cuiller, en une couche fine.

Roulez votre pâte en un long boudin, comme une bûche.

Coupez des tronçons de 7 cm de longueur avec un couteau pointu à dents 
et déposez les dans un moule à manqué de 26 cm de diamètre, 
recouvert de papier cuisson (même sur les côtés).

Laissez gonfler jusqu'en haut du moule, dans un endroit chaud 
(vers la cheminée, ou dans le four fonction étuve à 35°),
cela prend environ une heure.

Préchauffez votre four à 200°.

Dorez les parties briochées avec un peu de lait écrémé.

Cuire environ 30 minutes, en couvrant d'une feuille d'aluminium à mi cuisson.

Testez la cuisson en plongeant un cure-dent au coeur de la brioche quelques secondes,
il doit ressortir sec.

Démoulez, laissez refroidir sur une grille et saupoudrez d'un peu de sucre glace à IG bas.



Pour réaliser votre chinois au robot ou à la main :
Tiédir le lait et y ajouter la levure en petits morceaux, 
laisser reposer 15 minutes dans un verre.

Mélanger tous les ingrédients ensemble dans un grand saladier,
utilisez ensuite le pétrin (ou vos mains) et pétrir la pâte jusqu'à ce qu'elle devienne élastique
 (une dizaine de minutes minimum dans les deux cas).

Laissez doubler de volume, recouvert d'un torchon propre dans un endroit chaud
(ou au four à 35°).
(environ 2 heures) puis reprendre la recette ici (*).


Print Friendly and PDF

vendredi 7 décembre 2012

Quiche aux poireaux et crevettes (IG bas - Phase 1 - PL)

Voici une quiche à IG très bas,
dont les ingrédients principaux s'associent à merveille...
Un régal !

Pour 6 gourmands, moule de 26 cm de diamètre 

Pâte :
150 g de farine d'orge mondé + pour l'étaler
50 g de poudre d'amande
1/2 cuiller à café de sucre à IG bas
1/2 cuiller à café de sel
1/2 sachet de levure chimique (environ 6 g)
6 cl d'huile (ici olive)
7,5 cl d'eau tiède

Garniture :
4 blancs de poireaux
150 g de belles crevettes roses décortiquées
3 oeufs
25 cl de crème fraîche épaisse légère
100 g d'emmenthal râpé
graines de sésame noir et blanc (j'ai utilisé le mix Tanoshi)
sel, poivre

En cuisine :
Emincez le poireau lavé, dont vous aurez épluché les deux premières épaisseurs de feuilles.
Coupez le dans le sens de la longueur, puis émincez le en fines lamelles.

Cuire au cuit-vapeur pendant 25 minutes environ 
(plus, si nécessaire. Il doit être bien tendre)

Laissez tiédir.

Préchauffez le four à 180°.

Dans un saladier, mélangez les ingrédients de la pâte à la fourchette,
jusqu'à obtenir une pâte bien homogène.

Etalez la entre deux feuilles de papier cuisson. 

Retirez la feuille du dessus puis disposez la pâte toujours sur la feuille de cuisson
dans votre moule et piquez la pâte à la fourchette.

Mélangez les oeufs avec la crème, ajoutez les poireaux tièdes, 
le fromage râpé et les crevettes coupées en morceaux. 
Salez et poivrez.

Répartir le mélange sur le fond de tarte et enfournez pour 45 minutes environ (à ajuster jusqu'à obtenir une quiche bien dorée).

Saupoudrez de graines de sésame et servir avec une bonne salade.



Print Friendly and PDF