mercredi 30 janvier 2013

Cupcakes et bouchées à la mexicaine (Vegan et IG bas)

Quand ma copine Lili du blog "Liliskitchen" lance un concours (ici)
 pour les un an de son blog,
je ne peux résister...
Une recette végétalienne ? Même pas peur ! 
J'adore ce genre de défis en fait !
Parce que si je suis carnivore - surtout piscivore (poissonvore, quoi !) - désolée ma Lili -,
j'aime bien me faire des repas tout légumes de temps en temps...
Et non, la cuisine végétalienne n'est pas triste ! 
La preuve avec cette petite recette pleine de peps !

J'ai réalisé cette recette de deux manières, en cupcakes et en mini bouchées.
Pour être tout à fait honnête, 
même si les cupcakes sont super mignons,
c'est la version "bouchées" qui a remporté tous les suffrages, 
beaucoup plus équilibrée au niveau des saveurs...
Voilà, vous savez tout ! 
La recette maintenant !

Pour 6 petits muffins et 15 amuse bouche :
200 g de tofu soyeux
160 g de farine de soja précuit
120 g de concentré de tomates
7 cl d'huile d'olive
15 cl de lait de soja
1 cuiller à soupe de vinaigre balsamique blanc
1 poudre à lever bio (ou une levure chimique)
1 cuiller à soupe de mélange d'épices mexicaines
sel
poivre

Guacamole :
2 avocats bien mûrs
jus d'un demi citron
2-3 cuillers à café de mélange d'épices mexicaines
sel 
poivre 
facultatif : une pointe de couteau de piment fort (je n'en ai pas mis)
Préchauffez le four à 180°.

Mixez le tofu soyeux afin d'obtenir un mélange liquide.

Ajoutez lui la farine, le concentré de tomates, l'huile d'olive, le lait de soja petit à petit et les épices.

Salez.

Poivrez généreusement.

Mettre à cuire dans des moules à mini tartelettes ou à mini muffins en silicone (si nécessaire huilés).

Cuire selon la taille de vos moules de 20 à 35 minutes environ. 

Couvrez d'une feuille d'aluminium en cours de cuisson pour éviter que les biscuits ne foncent trop.

Testez la cuisson avec un cure-dent qui doit ressortir sec.

Laissez refroidir 5 minutes dans les moules, puis sur une grille.

Préparez le guacamole :
Coupez l'avocat, retirez le noyau que vous conservez de côté.

Retirez la chair qui doit être bien molle, mixez la avec le jus de citron au blender (ou au hâchoir à herbes).

Ajoutez le sel, le poivre et les épices... 

Conservez au frais en déposant le noyau d'avocat dessus jusqu'au dressage.

Avant de servir, dressez le guacamole sur les gâteaux et servez aussitôt.



Print Friendly and PDF

lundi 28 janvier 2013

Gaufres à l'eau gazeuse, croustillantes et légères, parfumées au rhum

Cette semaine c'est la chandeleur,
alors dès aujourd'hui une petite recette de gaufres...

De l'eau gazeuse dans les gaufres ?
Et bien ouiiii, 
pourquoi toujours mettre du lait partout ?
Même végétal...

L'eau gazeuse apporte une légèreté incomparable à ces gaufres.
Elles sont bien croustillantes dehors et moelleuses dedans...

Essayez également dans les gâteaux, c'est vraiment intéressant...
(je me souviens d'un gâteau au chocolat au Perrier, dont il faut absolument me procurer la recette).

Après mes premières gaufres au levain (GP) que vous avez déjà découvertes ici,
voici une version PL,
qui honnêtement a remporté tous les suffrages à la maison,
et pour laquelle j'ai une préférence.
A l'occasion des deux repas PL autorisés du soir, 
je me permets d'en déguster deux après un bon velouté de légumes verts...
La cerise sur le gâteau !

Et s'il en reste ?
Je vous les recommande lors du
petit déjeuner PL hebdomadaire autorisé...

LA RECETTE :

Pour quelques délicieuses gaufres (4 chez moi) :
100 g de farine d'orge mondé
1 oeuf
30 g d'huile de tournesol
1 cuiller à café bombée de poudre à lever bio
13 cl d'eau gazeuse (à la sodastream chez moi)
33 g de sucre à IG bas
1 bouchon de rhum

si vous aimez les gaufres moelleuses, vous pouvez remplacer l'eau gazeuse
par 20 cl de lait fermenté, un régal !!!


Mélangez tous les ingrédients en terminant par l'eau gazeuse.

Cuire les gaufres environ 3 minutes 30 (à adapter selon les appareils).


Et qu'est ce qu'on met dessus ?
Privilégiez :
- Du sucre glace réalisé avec du fructose ou du sucre de bouleau, une minute au blender.
- De la confiture au fructose réalisée avec un fruit dont l'IG ne dépasse pas 35. 
Attention !!! votre confiture ne doit pas être sucrée aux jus de fruits)

et de temps en temps :
- de la pâte à tartiner choco noisette maison (ma recette ici)
- de la chantilly !!!  (ici ou au siphon) 
Ben oui, nous sommes en PL, alors une petite gaufre 
à la chantilly maison sucrée avec un petit sucre glace maison de temps en temps,
ne peut pas nous faire de mal !
Peut-être même du bien !!! 
Et oui, avoir le moral quand on veut perdre du poids,
c'est super important !
Et ces petites douceurs devraient largement y contribuer, non ?
Quelques fraises déposées dessus en saison et je suis au paradis...

Cette recette a été sélectionnée par :




Print Friendly and PDF

vendredi 25 janvier 2013

Tarte aux pommes meringuée (IG très bas)

Une petite recette légère,
mais délicieuse,
qui change de la tarte au citron...
Nous, on adore !

Je suis toujours dans mes essais de pâte...
à tester les différentes farines à IG très bas,
et comme il semble que certaines d'entre vous aient du mal à trouver la farine d'orge mondé,
je me suis lancée avec la farine de soja qui semble beaucoup plus facile à se procurer. 

J'avais déjà fait un premier test (ici)
mais je trouvais la pâte à peine trop sèche...
Avec celle ci, vous n'aurez pas ce problème.

Par contre elle est un peu friable, 
mais en l'étalant entre deux feuilles de papier cuisson, plus de problème.
Et elle est vraiment bonne !

j'ai utilisé de délicieuses pommes Chantecler, ces pommes pyrénéennes vraiment extra,
bien sucrées, idéales pour réaliser des tartes et des pommes au four...

LA RECETTE :

Pâte à tarte vanillée, pour une tarte de 8 parts ou des tartelettes :
200 g de farine d'orge mondée
6 cl d'huile d'olive
environ 7 cl d'eau tiède
1 cuiller à café de levure
1 gousse de vanille grattée
2 cuillers à soupe de fructose (ou autre sucre à IG bas)

Garniture :
quatre à cinq pommes
un peu de sucre de fleur de coco
cannelle en poudre

Meringue
3 blancs d'oeufs
1 pincée de sel
75 g de fructose


Préchauffez le four à 180°.

Mélangez les ingrédients de la pâte dans un saladier à la fourchette,
jusqu'à obtenir une pâte homogène.
Etalez la entre deux feuilles de papier cuisson.

Retirez la feuille de papier cuisson du dessus et déposez le fond de pâte
sur sa feuille cuisson dans un moule à tarte.

Piquez la pâte à la fourchette.

Epluchez les pommes, retirez le coeur, coupez les en lamelles de taille égale.

Disposez les harmonieusement sur la pâte.

Saupoudrez les avec un peu de fructose et de cannelle.

Cuire jusqu'à ce que les fruits soient tendres et légèrement dorés (environ 25 à 30 minutes).

Sortir du four et préparez la meringue.

Battre les blancs en neige ferme avec la pincée de sel, puis ajoutez le fructose,
cuiller par cuiller et battre jusqu'à obtenir une meringue brillante.

Disposez sur les fruits à l'aide d'une poche à douille et passez au four 5 minutes.

C'est prêt !

Pour réaliser des roses de meringues sur vos tartelettes, il vous suffit de vous procurer la douille 1 M de Wilton®. Elle sera du meilleur effet sur vos tartes et pour décorer vos gâteaux.



Cette recette a été sélectionnée sur :






Print Friendly and PDF

mercredi 23 janvier 2013

Noix de Saint Jacques et purée de patates douces aux épices de Noël

Depuis que je me suis remise à l'IG bas,
je croyais que la pomme de terre me manquerait (IG de 65 à 95 selon la préparation)...
Jusqu'à ce que je découvre l'IG de la patate douce (50),
qui nous permet toutes les préparations !
J'adore son petit goût légèrement sucré... pas vous ?
(j'ai de toute façon un goût immodéré pour le sucré,
je ne pourrais m'en passer)...

J'ai voulu l'associer à la noix de Saint Jacques,
que j'affectionne tout particulièrement,
dans une recette légère (GP)
et savoureuse,
idéale pour un repas fin.
J'ai ressorti mes épices préférées,
celles pour pain d'épice,
qui se marient aussi bien au sucré qu'au plats salés.

avec cette recette, je participe au défi 
du mois de janvier
sur le thème des "recettes légères"
c'est par (ici) 

LA RECETTE :

Pour deux assiettes gourmandes :
4 patates douces de taille moyenne
une quinzaine de noix de Saint Jacques dont vous aurez retiré le corail
(Pecten maximus de Normandie pour moi)
crème de soja
un bouillon de légumes dégraissé
Epices à pain d'épices 
(Mélange de 11 épices Eric Bür chez moi)
sel, poivre
Une cuiller à soupe d'huile d'olive

Faites chauffer un grand volume d'eau salée dans une casserole. Ajoutez le bouillon.

Ajoutez 1/2 à 1 cuiller à café d'épices à pain d'épice (selon les goûts).

Epluchez les patates douces et coupez les en morceaux.

Plongez les dans l'eau et faites les cuire jusqu'à ce qu'elles soient bien tendres.

Retirez l'eau de cuisson et passez au mixer plongeant avec un peu de crème de soja 
(selon la consistance souhaitée).

Rectifiez l'assaisonnement en sel, poivre et épices si nécessaire.

Conservez à couvert en attendant le service.

Epongez les noix de Saint Jacques sur du papier absorbant.

Salez les, poivrez les et saupoudrez les légèrement d'épices à pain d'épice sur une face.

Chauffez une poêle, versez y l'huile d'olive et saisissez les noix de Saint Jacques sur la face épicée jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées
(1 à 2 minutes selon la chaleur de la poêle et la taille des saint Jacques).

Epicez la deuxième face et retournez les noix de Saint Jacques que vous ferez également dorer sur la deuxième face pendant un temps identique.

Répartir la purée dans les assiettes de service et dressez les noix de Saint Jacques.

C'est prêt !



Print Friendly and PDF

lundi 21 janvier 2013

Cookies au pandan, chocolat et pistaches grillées

Quand j'ai repéré les cookies au pandan sur le magnifique blog de ma copine ISA (ici),
je me suis promis de trouver cette essence...
Curieuse de nature,
je n'avais qu'une envie,
découvrir le goût de cette plante (issue d'un palmier)
au goût délicat dont j'avais déjà entendu parler à plusieurs reprises...

Alors, j'ai testé et je me suis régalée !
comme dirait ma copine Gilda,
ces cookies sont "organoleptiques" !
D'ailleurs le résultat est là,
j'ai bien cru que mes filles allaient se battre...
- j'en ai caché trois pour faire les photos quand même, chuuuut ! -
(et j'entends déjà les mauvaises langues qui se disent
elle les a grignotés en cachette,
et bien même pas !
Je les ai partagés, nan mais !)

Les pistaches grillées et le chocolat complètent à merveille l'association.

Pour mieux sentir l'arôme du pandan,
j'en ai également réalisé sans pistaches et sans ajouter de chunks de chocolat sur le dessus,
honnêtement, les deux versions sont extra...

Et si vous ne trouvez pas d'essence de pandan (épicerie asiatique),
remplacez la par deux gousses de vanille grattées,
ou les zestes de deux citrons bio.
ils seront quand même très bons !
(photo en bas de page)



Pour 13 cookies géants ou 20 grands cookies :
225 g de farine d'orge mondé
150 g de poudre d'amande
130 g de fructose (les becs sucrés peuvent en ajouter 30 g)
2 cuillers à café de pandan
(ou deux gousses de vanille tendres grattées
ou les zestes de 2 citrons bio)
1 très grosse cuiller à café de poudre levante bio
2 oeufs
80 g d'huile d'olive
5 cl de lait (soja chez moi)
pistaches non salées
100 g de chocolat noir à 70 % minimum (cassé en pépites)
+ pour le dessus
facultatif : 7 gouttes de colorant naturel bleu, 2 gouttes de jaune


Préchauffez votre four à 180°.

Cassez le chocolat en pépites.

Mélangez tous les ingrédients ensemble sauf les pistaches (l'idéal, au robot).

A l'aide d'une cuiller à glace à ressort, prélevez l'équivalent d'une boule rase que vous déposerez sur deux plaques recouvertes de papier cuisson.

Etalez un peu la pâte avec le dos d'une cuiller à soupe trempée dans de l'eau froide.
Rincer entre chaque cookie.

Répartir les pistaches sur le dessus des cookies et les chunks de chocolat,
appuyez légèrement.

Cuire 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que les cookies soient légèrement dorés au milieu, davantage sur leur pourtour.

Laissez refroidir sur une grille et dégustez.


S'il vous en reste, ils se gardent très bien dans une boîte en métal.

La version vanille :

Cette recette a été sélectionnée par 





Print Friendly and PDF

vendredi 18 janvier 2013

Pommes au four à la confiture

Un dessert que je réalise très souvent les soirs de semaine, 
car il est facile, rapide,
(si on ne compte pas le temps de cuisson, pendant ce temps je prépare le repas)
léger et délicieux !
Selon la confiture utilisée,
votre dessert sera GP ou PL.
sur la photo ci-dessus,
j'ai utilisé une confiture de fruits rouges maison, sucrée au fructose.
Elle est donc PL.
Mais si vous utilisez une confiture sucrée au jus de pommes,
elle sera GP.

par personne
une belle pomme 
(j'ai utilisé des Chantecler, qui ont une excellente tenue à la cuisson et qui sont vraiment excellentes)
2-3 cuillers à café de confiture
-utilisez de préférence une confiture bien sucrée, un délice -
un peu de sirop d'agave ou de miel d'acacia
quelques pignons de pin ou pistaches non salées

LA RECETTE :

Préchauffez votre four à 180°- Th 6.

Coupez un chapeau dans vos pommes.

Evidez la partie centrale avec un vide pomme.

Pour éviter que les pommes n'éclatent à la cuisson,
je pratique quelques incisions sur la partie basse avec un couteau.

Déposez la confiture entre le couvercle et la base de la pomme, 
en veillant à en glisser un peu dans le trou central.

Versez un filet de sirop d'agave sur le dessus des pommes.

Parsemez de pignons de pin et / ou de pistaches.
Enfournez jusqu'à ce que les pommes soient tendres,
(vérifiez la cuisson avec un couteau pointu, la lame entre et sort sans résistance quand c'est cuit) 
chez moi 45 minutes, mais cela dépend du four, de la variété et de la taille de vos pommes, donc à surveiller à partir de 30 minutes.

Laissez tiédir et servez en récupérant le caramel obtenu au fond du plat et en le versant sur les pommes.



Print Friendly and PDF

mercredi 16 janvier 2013

Brazzer à ma façon (Hamburger au poulet fondant)

Mes premiers hamburgers à IG bas,
avec un bon pain maison,
de délicieux filets de poulet très fondants,
un petit ketchup maison,
une sauce curry piquante juste comme il faut,
et en guise de fromage un comté bien fruité...

Et contre toute attente, 
mes filles ont A-DO-RÉ !!!
et moi aussi !!!

Vous pouvez bien sûr remplacer le poulet par de la viande de boeuf,
cela reste IG bas,
mais honnêtement, mes filles avaient pris l'option boeuf et l'ont bien regretté
après avoir mordu dans mon sandwich, héhé !

Le dernier avantage de ces hamburgers,
quand vous en avez mangé un, vous n'avez plus faim... du tout ! 
jusqu'au soir !
Bon et nourrissant !
Tout pour plaire, non ?

La recette :

 Pour 4 pains :
300 à 325 ml de lait 1/2 écrémé
1 oeuf
2 cuillers à soupe d'huile d'olive
2 cuillers à café de levure sèche pour pain
160 g de farine d'orge mondé
160 g de farine de soja précuit
33 g de gluten
1 cuiller à café de sel
1 cuiller à soupe de fructose

dorure :
du lait 1/2 écrémé
Mélange de graines pour pain

Garniture :
1 escalope de poulet par personne
Quelques tomates cocktail tranchées
du comté tranché en fines lamelles

ketchup maison :
j'ai utilisé le tiers d'un tube de concentré de tomate bio
2 cuillers à café de vinaigre balsamique blanc
2 cuillers à soupe de sirop d'agave

sauce curry maison :
1 cuiller à café de moutarde
3 cuillers à soupe de crème d'amande (ou de soja)
épices pour colombo (au goût)
curcuma pour la couleur et l'effet anti-oxydant
poivre
sel

Assaisonnement :
sel, poivre, huile d'olive

Préparez la pâte à pain au robot (difficile en machine à pain, car la pâte est très dense).

Déposez tous les ingrédients et mélangez les avec la feuille. 
Ajustez la quantité de lait au fur et à mesure,
il ne doit pas rester de farine au fond du bol et la pâte ne doit être sèche 
(comme une pâte à pain classique).

Montez l'accessoire pétrin à la place de la feuille et faites fonctionner une dizaine de minutes
à vitesse lente (2).

Transvasez dans un saladier couvert d'un linge propre et faites lever une heure
 dans un endroit chaud ou dans le four, fonction étuve à 35°.

Après ce temps de repos, 
appuyez sur la pâte du plat de la main pour en chasser le gaz carbonique et prélevez des morceaux de pâte que vous modelez en ovale plat de la taille de vos escalopes de poulet.

Déposez les sur des plaques recouvertes de papier cuisson, puis d'un linge propre. 
Laissez lever à nouveau une heure.

Dorez les pains avec le mélange de blanc d'oeuf et de lait avec un pinceau. 
Déposez des graines sur le dessus.

Préchauffez le four à 180° et cuire 20 à 25 minutes, jusqu'à obtenir une couleur dorée uniforme.

Pendant ce temps, préparez le reste...

Le ketchup, en mélangeant tous les ingrédients ensemble - L'idéal est de le préparer la veille, 
pour concentrer les saveurs.

Idem avec la sauce curry que vous pouvez préparer à la dernière minute.

Tranchez les tomates, préparez la salade. 

Tranchez le fromage - 
j'ai utilisé ma mandoline double sécurité, offerte par mon partenaire Attitudes News, (ici).

Salez et poivrez les filets de poulets. Cuisez les à la poêle dans un peu d'huile d'olive. 
Pour obtenir des filets bien tendres, saisissez les pendant une minute à feu vif sur chaque face, puis réduisez à feu doux et terminez la cuisson en couvrant la poêle d'un couvercle, 
en retournant les filets de temps en temps.
  
Enfin, on assemble... 

Pain, ketchup salade, lamelles de comté, filet de poulet, à nouveau du fromage, tranches de tomates, sauce curry et on referme...
C'est prêt ! 

Cette recette a été sélectionnée par :





Print Friendly and PDF

lundi 14 janvier 2013

Comment j'ai dompté la myrtille !


Les myrtilles, j'adore...
Surtout en tarte...
Mais à moins d'y mettre énormément de sucre (et encore...),
je n'avais réussi jusqu'ici à obtenir un résultat satisfaisant,
où ce petit fruit délicieux serait assez sucré à mes papilles...

J'ai lu sur un blog (désolée, je ne me rappelle plus lequel)
qu'en les faisant tremper dans du jus de banane,
cela enlève le problème,
sauf qu'en IG bas, exit la banane !

C'est en tombant sur une recette de Rosa (ici)
il y a déjà quelques temps,
que l'idée a traversé mon esprit de mettre du mascarpone dans le flan de ma tarte,
pas spécialement pour adoucir mes fruits d'ailleurs,
mais sa tarte aux prunes avait l'air tellement gourmande...

Par contre, le résultat est là...
Un délice de douceur et de saveur !
La vanille en gousse y apporte une petite touche délicate,
et j'ai obtenu une tarte gourmande à souhait,
sans y avoir jeté le pot de sucre... 

Pour une tarte de 26 cm de diamètre
Pâte brisée à IG bas
150 g de farine d'orge mondé
50 g de farine de soja
1 cuiller à soupe de sucre de bouleau (ou autre sucre à IG bas)
1/2 c à café de sel
7,5 cl d'huile d'olive
7,5 cl d'eau tiède
6 g de poudre à lever bio ou de levure chimique

Garniture :
Des myrtilles (environ 300 à 400 g)
3 oeufs
1 petit pot de mascarpone (250 g)
4 cuillers à soupe de fructose + pour saupoudrer les fruits
1/2 gousse de vanille


Mélangez ensemble tous les ingrédients de la pâte, dans un saladier, à l'aide d'une fourchette, jusqu'à former une boule de pâte bien homogène.

Etalez la entre deux feuilles de papier cuisson.
(Cette pâte est légèrement friable, mais vraiment délicieuse)

Garnissez-en votre moule. 
Piquez la pâte à la fourchette et gardez la au frais le temps de préparer la suite.

Préchauffez votre four à 180°.

Versez les myrtilles sur le fond de tarte afin qu'il en soit totalement recouvert.
Saupoudrez les fruits de sucre.

Réduire le mascarpone en crème à l'aide d'un blender ou d'un mixer plongeant.

Ajoutez le aux autres ingrédients de la garniture, mélangez les et versez sur les fruits.

Cuire environ 45 minutes, jusqu'à obtenir une tarte dorée à souhait.

Laissez refroidir et dégustez cette douceur...


Print Friendly and PDF

mercredi 9 janvier 2013

Velouté au fenouil

Depuis quelques temps, Je vois défiler des veloutés au fenouil sur la toile,
J'adore ce légume au goût anisé,
qui apporte beaucoup de fraîcheur.
Une courgette pour lui donner un peu de liant et c'est parti pour un petit velouté  à IG très bas,
vite prêt,
qui a bien plu à la maison !

Pour 2 à 3 bols :
2 à 3 bulbes de fenouil (selon leur taille)
2 petites courgettes
un bouillon de légumes dégraissé
sel
une cuiller à café de graines d'anis

 Déposez les graines d'anis que vous aurez écrasées avec le plat d'un couteau,
dans de la gaze et ficelez la comme un baluchon.

Cuire le fenouil avec la courgette épluchée dans un grand volume d'eau salée, dans laquelle vous aurez ajouté du sel et les graines d'anis.

Récupérez les légumes et ajoutez environ deux grosses louches de bouillon.

Quelques impulsions de mixer plongeant, c'est prêt !


Print Friendly and PDF

lundi 7 janvier 2013

Galette des Rois à la crème Vanillée

A la maison, tirer les rois devient (très) compliqué...
Entre Monsieur Dessert qui n'aime (trop) pas la crème d'amande
 (sauf si elle est au citron),
Une des Miss qui ne jure que par elle et maman aux IG bas,
on se retrouve avec 3 desserts à partager selon les goûts de chacun...

Celle-ci, vous l'aurez compris, 
c'est celle de l'homme de la maison.

Je profite de l'avoir réalisée (et photographiée) à nouveau,
pour vous en faire profiter.

Pour ne rien vous cacher,
ce fût une vraie galère...
Je vous explique :
Courant d'année 2012, j'ai refusé l'huile de palme dans ma cuisine...
Et bien vous seriez surprise (s) de voir le peu de pâtes "pur beurre"
que l'on peut trouver dans le commerce...
Il faut bien chercher, mais on trouve...
Sauf qu'il faut apprivoiser la bête !
Car comme la pâte "maison",
elle est assez fondante...
Il faut donc la sortir au dernier moment du réfrigérateur...

Donc, ne faites pas comme moi,
sortez votre première pâte,
garnissez la,
sortez votre deuxième pâte à la dernière seconde...

Je me suis retrouvée avec une pâte collante
(forcément, à température ambiante depuis 20 minutes...),
qu'il m'a fallu étaler à nouveau,
qui se rétractait dès qu'on la retirait du papier sulfu...
une horreur !
Du coup, j'ai du la façonner différemment... grrrrr !!!

Bon, par contre, un délice !
J'espère que mes déboires vous profiteront,
je ne me ferai pas avoir deux fois...

Ingrédients pour une galette :
2 pâtes feuilletées pur beurre (Marie chez moi, ou maison)
1 oeuf entier
1 jaune d'oeuf
une fève

crème pâtissière :
1/2 litre de lait
1 gousse de vanille tendre
2 jaunes d'oeufs
120 g de sucre
60 g de farine ou de maïzena
facultatif : 2 cuillers à soupe de rhum



Réalisez la crème pâtissière
Prendre une casserole de 3 litres et en passer l'intérieur à l'eau froide 
(pour que le lait n'accroche pas en cuisant). 
Faites bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue en deux.

Pendant ce temps, dans un saladier ou au robot, 
mélangez jaunes d'oeufs, sucre, farine (et rhum) au fouet. 
Vous n'obtiendrez pas un mélange homogène, plutôt un genre de sablage.

Quand le lait est chaud, 
retirer la gousse de vanille et en gratter l'intérieur pour récupérer les graines de vanille. 
Ajoutez les dans le lait chaud. 
Incorporez au fouet, par très petites doses au départ, 
le lait vanillé au mélange 
(afin de ne pas cuire les oeufs), 
jusqu'à incorporation de la moitié du lait. 
Puis incorporez l'autre moitié, toujours en fouettant, plus rapidement.

Rincez à nouveau l'intérieur de la casserole à l'eau froide.
Cuire la préparation dans la casserole à feu moyen / vif (7 sur induction), 
sans cesser de fouetter, 
jusqu'aux premiers bouillons.

Transvasez dans un saladier et couvrir à fleur, de film alimentaire 
(cela évitera qu'une peau ne se forme) 
et réserver au frais jusqu'à complet refroidissement.

La galette :
(même si je n'ai pu procéder ainsi, je vous glisse le procédé classique)

Sortez votre première pâte du réfrigérateur.
Déroulez la et posez une tôle à tarte bien propre dessus.
dessinez-en un contour parfait avec un couteau ou une roulette.

Déposez votre pâte et son papier cuisson sur la lèchefrite du four.
Badigeonnez de jaune d'oeuf battu à la fourchette le bord extérieur de la pâte,
sur 2 cm de largeur.
A l'aide d'une spatule, étalez la crème pâtissière au centre de la pâte et lissez.
Déposez une fève dans la crème, vers le bord extérieur.

Sortez le deuxième disque de pâte du réfrigérateur et procédez comme pour le premier pour la découpe.
Déposez le sur le premier disque garni et appuyez du bout des doigts pour sceller les deux disques.
Vous pouvez faire des entailles au couteau, sur le bord, à espaces réguliers.

Ajoutez le reste de jaune d'oeuf à un oeuf entier,
battez les à la fourchette,
puis dorez la pâte au pinceau.
(faites attention à ne pas déborder sur le papier cuisson). 

Laissez reposer 30 minutes au frais.

Préchauffez votre four à 180°- Th 6.

Dessinez avec un couteau pointu les motifs de votre choix,
puis dorez la galette une seconde fois et enfournez la pour environ 30 à 35 minutes,
(jusqu'à ce qu'elle soit bien dorée, surveillez la coloration).

Laissez refroidir sur une grille, puis au frais au moins 3 heures.

Cette recette a été sélectionnée par 







Print Friendly and PDF

vendredi 4 janvier 2013

Gâteau Frangipane

Petite remontée de recette pour fêter les rois ce dimanche...
Si comme moi, vous adorez la frangipane,
mais que vous ne tenez pas trop la pâte feuilletée,
Cette recette est pour vous !

Je la prépare même en dehors de l'épiphanie,
car tout le monde adore ce gâteau à la maison.

Préparé en 5 minutes,
cuit en 25, c'est le gâteau idéal en cas d'invités imprévus...

je me suis inspirée d'une recette de Bergamotte, du blog "Sucrissime"

pour un moule à tarte de 27 cm de diamètre - 8 parts :
(vous pouvez utiliser un moule de diamètre inférieur)
200 g d'amandes en poudre
200 g de sucre en poudre 
4 oeufs entiers
2 cuillers à soupe d'huile d'olive non acide
5 cuillers à soupe de rhum ambré
facultatif : une fève

Retrouvez ma recette, adaptée IG bas (ici)
Préchauffez votre four à 180°.

Mélangez énergiquement tous les ingrédients au fouet. 

Versez la pâte dans le moule sur lequel vous avez déposé une feuille de papier cuisson.

Cuire environ 20 à 25 minutes.

Testez la cuisson avec un cure-dent, le cure-dent doit ressortir sans trace de pâte
et le gâteau doit être doré.

Un peu de sucre glace et il est parfait...


Ma recette a été sélectionnée par :

à l'occasion de l'épiphanie 2013
c'est par ici

Retrouvez également mes recettes de galettes des rois déjà en ligne :
Galette à la frangipane (ici)
Galette au citron (là)
Galette Antillaise (ici)



Print Friendly and PDF

jeudi 3 janvier 2013

Nuggets de poulet (IG très bas)

Une petite recette rapide, facile
et qui a beaucoup plu à mes filles.
Et c'est à IG bas bien sûr !

Depuis ma première édition de cette recette,
j'ai essayé une nouvelle version avec de la farine d'orge mondé
à la place du son d'avoine.

Les deux versions sont très sympa,
difficile de dire laquelle je préfère...
Et vous, laquelle préférez-vous ?
Pour un gourmand :
1 escalope de poulet ou de dinde
panure à IG bas :
1 oeuf (convient pour 3-4 personnes environ)
de la farine d'orge mondé 
ou du son d'avoine

sel
huile d'olive

la version à la farine d'orge mondé avec un ketchup maison 


Sortez votre viande du frigo une demi-heure avant de la préparer.

Coupez vos escalopes en morceaux. 

Si vous choisissez la solution farine d'orge mondé,
déposez de la farine dans une assiette creuse.

Si vous choisissez l'option son d'avoine,
passez le son d'avoine au hachoir à herbes afin d'obtenir une poudre,
puis dans une assiette creuse.

Cassez l'oeuf et battez le à la fourchette dans une assiette creuse.

Trempez vos morceaux de poulet dans l'oeuf, de tous côtés, puis dans le son d'avoine ou dans la farine.

Chauffez votre poêle à feu moyen/fort (7), Quelques pulvérisations d'huile d'olive,
puis saisissez vos nuggets pendant quelques minutes. 

Pulvérisez le dessus de vos nuggets avant de les retourner dans la poêle
(si nécessaire huilez à nouveau votre poêle)
Saisir l'autre face des nuggets, puis baissez le feu (5),
couvrez partiellement votre poêle d'un couvercle et laissez les cuire 5-7 minutes en les retournant de temps en temps.

Salez les et servez avec des légumes, une belle salade ou des légumineuses.

La version son d'avoine, servie avec une fondue de poireaux :



Print Friendly and PDF

mardi 1 janvier 2013

Bonne Année 2013 !!!

Coucou les Ami(e)s !

Je souhaite à toutes et à tous, une excellente année 2013, 
Remplie de douceur (s),
d'amour,
et bien sûr avec la santé... primordiale ! 

Quant à moi, je vous promets encore plein de petites recettes gourmandes,
délicieuses à vos papilles et bonnes pour votre ligne ! 

A très vite...
Cath


Print Friendly and PDF