mardi 19 novembre 2013

Petites îles flottantes à la pistache (IG très bas, PL)


Ca y est Nadia ! La recette est (enfin) prête ! Je t'entends d'ici tu sais... (gourmande va !)

Bon, pas trop de suspens sur ce coup là, puisque je vous avais déjà mis la photo 
dans ma recette de "pâte de pistache"... 
Voici donc la recette de ces petites îles flottantes,
que j'ai vraiment apprécié.
Le goût de la pistache est vraiment bien présent,
ça change de la vanille (même si j'adore !),
c'est plus original !

Si vous me suivez depuis un moment, 
vous connaissez la recette de "la crème anglaise" réalisée à partir d'un flan.
On mixe au blender et hop hop hop...on obtient une crème anglaise parfaite à la texture idéale,
onctueuse et pas trop liquide justement...

Cette fois ci, je n'y ai pas ajouté de crème fraîche 
(je vous entends d'ici, y en a pas dans la crème anglaise classique et c'est vrai !),
et honnêtement, c'est comme on veut.
Les deux versions sont très bonnes...

Cette version est en fait assez rapide,
même si on n'utilise pas le cook'in.
Car la cuisson des blancs est réalisée au four micro-ondes...
Si ce mode de cuisson ne vous plait pas, 
rien ne vous empêche de faire comme vous avez l'habitude...

La recette pour 4 gourmands :

Pour la crème anglaise :
500 ml de lait
2 belles cuillers à soupe de pâte de pistache à IG bas (recette ici)
3 jaunes d'oeufs
60 g de fructose
1 g d'agar agar (une cuiller à café rase)

Pour la neige :
3 blancs d'oeufs
1 pincée de sel
2 cuillers à soupe de fructose

Pour le caramel :
5 cuillers à soupe de fructose

J'ai réalisé ma crème anglaise au cook'in, mais vous pouvez très bien la réaliser à la casserole.

Dans le bol du cook'in, fixez le fouet.

Pesez votre sucre et votre lait.

Ajoutez vos jaunes d'oeufs, la pâte de pistache et l'agar agar.

Mixez quelques instants à vitesse progressive, jusqu'à ce que les ingrédients soient bien mélangés.

Cuire 6 minutes à 90°, vitesse 3.

(à la casserole, délayez la pâte de pistache avec le lait en fouettant, ajoutez les autres ingrédients, un à un en mélangeant bien entre chaque élément et portez à ébullition sans cesser de remuer.)

Versez dans un saladier ou dans des coupes individuelles (ça refroidit plus vite), laissez tiédir puis  prendre au frais. Vous obtiendrez des flans.

La neige :
Montez vos blancs en neige bien ferme avec la pincée de sel, ajoutez le fructose et fouettez encore une minute.

Cuire vos blancs au four micro-ondes (ou par tout autre moyen à votre convenance si vous n'aimez pas les micro-ondes), en déposant des grosses cuillers de blancs sur une assiette, pendant environ 30 secondes.

Les blancs vont monter progressivement, lorsqu'ils ne montent plus, arrêtez la cuisson. Cela peut prendre moins de 30 secondes selon les fours ou un peu plus de temps.

Il m'arrive de cuire mes blancs dans des tasses. Il suffit de passer l'intérieur de la tasse à l'eau fraîche, d'y mettre des blancs à la cuiller en remplissant la tasse aux 3/4 et de les cuire avec le même procédé. 

Laissez les refroidir.

Lorsque les flans sont bien froids, transvasez les dans le cook'in et mixez quelques secondes (ou au blender ou au mixeur plongeant) jusqu'à obtenir une crème bien onctueuse. Déposez les blancs cuits dessus.

Le caramel :
Préparez le caramel à sec dans une petite casserole. Le fructose va fondre tout seul. Remuez si nécessaire (si le sucre ne fondait pas partout) et lorsqu'il atteint une jolie couleur dorée, répartissez le  à la cuiller sur vos petites îles flottantes.

Au frais pour une petite heure et on se régale !





Print Friendly and PDF

lundi 11 novembre 2013

Lapin sauté à la niçoise, by Marie Chioca...



Me revoici à nouveau avec une petite recette de Marie Chioca, 
toute fraîche sortie de son livre "LE CARNET DE CUISINE DU PAYS NICOIS" 
Histoire de profiter des dernières tomates sur les étals...

Je vous recommande tout particulièrement cette petite merveille,
comme tous les livres de Marie d'ailleurs...
Beaucoup de recettes très savoureuses, 
qui sentent le soleil et les vacances ! 
Un petit must à avoir dans sa bibliothèque,
les recettes sont souvent à IG bas, ou facilement adaptables, en changeant la farine ou le sucre...
vous pouvez vous le procurer ici... ou chez un libraire...

J'ai longuement hésité avant de me décider sur la recette que j'allais vous présenter...
Elles sont toutes plus appétissantes les unes que les autres...
Et c'est le lapin qui attendait patiemment dans mon congélateur qui m'a décidée...
j'avais à peu près tout ce qu'il fallait...
Toute la famille réunie un dimanche (ce qui devient rare !)
et me voilà avec cette recette bien savoureuse, 
qui rappelle l'été et qui pourtant, peut se savourer en toute saison...

En hiver, n'hésitez pas à remplacer les tomates fraîches par des tomates pelées en boîte.
On en trouve de très très bonnes, comme celles de la marque Caserti... 
Je réalise mes coulis de tomates avec, lorsque mon stock de coulis aux tomates fraîches est épuisé
et je m'en régale tout autant ! 

la viande qui a mijoté dans la sauce, est bien moelleuse, pas sèche du tout, 
la sauce très parfumée !

Pour 4 à 5 personnes selon les appétits :
Un lapin (fermier si possible)
8 tomates bien mûres 
2 oignons (si comme moi, vous ne les supportez pas, remplacez par 3 échalotes)
100 g de petit salé ou de talon de jambon cru (facultatif)
2 feuilles de laurier
2 branches de thym
1 verre de vin blanc sec (j'ai utilisé un viognier local)
une poignée d'olives noires de Nice 
(je n'en avais pas, oups ! J'ai utilisé des olives tendres à la Grecque)
6 cuillers à soupe d'huile d'olive
sel et poivre
mon ajout perso : 2 branches de romarin frais (j'en avais au frigo)


Bien rincer le lapin pour en retirer les petits éclats d'os.

Dans une sauteuse ou une grande poêle, faire dorer le lapin à l'huile d'olive, jusqu'à obtenir une belle coloration. Réservez.
Pelez et émincez oignons ou échalotes, faites les dorer dans la sauteuse avec éventuellement la viande découpée en petits morceaux.

Ebouillantez les tomates 30 secondes, retirez la peau et épépinez les.

Déposez les morceaux de lapin dans une cocotte, ajoutez les tomates, salez, poivrez, ajoutez le laurier, le thym, le romarin, le vin blanc et les olives.

Faire cuire 20 à 25 minutes, voire plus, si votre lapin n'est pas fermier. (j'ai cuit le mien environ une heure) en mélangeant souvent à la cuiller, jusqu'à ce que la sauce soit bien épaisse, et régalez vous...

En phase 1, accompagnez ce lapin à la niçoise de quinoa ou d'une ratatouille et en phase 2, de riz basmati ou tagliatelles intégrales.


Print Friendly and PDF

samedi 2 novembre 2013

Financiers toile d'araignée à l'orange douce et au chocolat - à IG bas, Phase 1 - PL


Totale improvisation cette année pour Halloween...
Les filles ne voulaient que des bonbons,
et pour moi, pas question d'y toucher...
Je n'ai pas grand mérite, je ne suis pas vraiment bonbons...
Je préfère le chocolat ! 

Me voici donc en train d'improviser un petit dessert d'Halloween avec ce que j'ai dans mes placards,
car bien que rentrant de courses chargée de bonbons,
(c'est ma puce qui a chargé la mule en fait),
rien de prévu pour un gâteau ou quoi que ce soit d'autre qui ait trait à Halloween...

Cela faisait quelques semaines que j'avais envie de financiers.
J'ai donc adapté à IG bas, une recette de Cyril Lignac.
Il les réalise en y glissant quelques framboises...
(et pour tout vous dire, j'en ai réalisé 4 avec des framboises, mais chuuuuut !
pas eu le temps de les prendre en photo)

Ces petits financiers sont délicieux,
je n'étais pas sûre que la magie opère à IG bas, mais si ! 
ils sont parfaitement moelleux et très goûteux...
J'ai encore une fois grugé avec l'arôme beurre fondu... 
On n'y voit que du feu...
même si techniquement, c'est un beurre noisette qu'on réalise pour les financiers classiques...

Pas question d'y mettre du potiron ou de la carotte,
chez moi, ils n'aiment pas trop beaucoup ça...
parce que je les connais mes loustics,
au début on ne veut que des bonbons, 
et au final, on mange les gâteaux quand même, 
c'est même difficile d'en garder pour faire des photos !
Vous voyez ce que je veux dire ?

Inutile de préciser que l'association orange/chocolat est vraiment parfaite,
elle n'a plus à faire ses preuves...

On découvre la recette ?

Ingrédients pour 8 financiers :
50 g de poudre d'amandes blanches
50 g de farine d'orge mondée
100 g de fructose glace
une grosse pincée de levure bio (ou chimique)
4 blancs d'oeufs
60 g d'huile d'olive
5 ml d'arôme beurre fondu
6 gouttes d'huile essentielle à l'orange douce
facultatif : colorants alimentaires naturels rouges et jaunes

pour la déco : 50 g de chocolat noir à 70 % minimum


Si nécessaire, réalisez votre fructose glace en le mixant 30 secondes au blender.

Dans un saladier, mélangez ensemble la poudre d'amande, la farine, le fructose glace et la levure.

Ajoutez les blancs d'oeufs un à un et mélangez bien au fouet, entre chaque ajout.

Puis ajoutez l'huile, l'arôme beurre, l'huile essentielle et si vous souhaitez colorer vos biscuits en orange, une dizaine de gouttes de chaque couleur.

Laissez reposer la pâte environ 30 minutes au frais (facultatif).

Préchauffez votre four à 180°.

Versez la pâte dans des empreintes à financier (ou à mini cake larges), graissées si nécessaire, et cuire 15 minutes.

Testez la cuisson avec un cure-dent qui doit ressortir sec.

Laissez refroidir dans les moules puis démoulez les biscuits.

Pour la déco toile d'araignée :
Fondre le chocolat soit au bain marie, soit dans un petit bol au micro-ondes, par tranches de 20 secondes en remuant à la cuiller entre chaque tranche, jusqu'à ce que le chocolat soit bien lisse et brillant.

Laissez refroidir avant de garnir.

Versez le chocolat dans un petit sac congélation (dans un coin). Faites un noeud.
Coupez le coin du sachet sur un millimètre et dessinez votre toile d'araignée.

Laissez le chocolat prendre à température ambiante ou au frais pendant 10 minutes et dégustez.

Print Friendly and PDF