mardi 29 septembre 2015

Brochettes multicolores tomates / mozza / basilic (IG bas, phase 1, PL)


Pour un chou fleur garni de mini-brochettes tomates / mozza :
  • Un chou fleur
  • une barquette de 350 g de tomates cerise multicolores (ici rouge, orange, bordeaux et jaune)
  • 2 petites boîtes de 125 g de mini boules de mozzarella
  • Quelques feuilles de basilic frais
  • Des cure-dents 

  1. Préparez le chou fleur : retirez les feuilles et coupez le pour qu'il tienne droit sur une assiette.
  2. Coupez les tomates en deux ainsi que les boules de mozza. 
  3. Epongez si nécessaire la mozza à l'aide de papier absorbant.
  4. Piquez une demie tomate, côté bombé, bien au centre, puis piquez une demie boule de mozza, de manière à former une sphère.
  5. Piquez la mini-brochette dans le chou-fleur et recommencez jusqu'à épuisement.
  6. Ciselez finement les feuilles de basilic et parsemez-en les brochettes. 
  7. Gardez au frais jusqu'à dégustation.


Bonjour les gourmand(e)s,
Pas vraiment une recette aujourd'hui, plutôt une idée sympa pour l'apéro ! 
Une idée très fraîche et à IG bas, bien sûr, qui a fait son petit effet lorsque je l'ai déposée sur le bar...

Alors, vous pouvez piquer vos brochettes dans ce qui vous plait : un ananas, un chou vert bien feuillu... Moi je n'avais que mon petit chou fleur qui attendait son heure... ça fait un peu monochrome tout ce blanc, mais je n'avais guère le choix... Alors bien sûr, une fois les brochettes dévorées, on passe le légume ou le fruit choisi à la casserole ou dans l'estomac, on ne le jette pas...

Pour la prochaine fois, je ferai une petite sauce huile d'olive/vinaigre balsamique, dans laquelle j'ajouterai des échalotes et du basilic frais ciselé. Je pense que cela sera très sympa d'y tremper les brochettes avant de les croquer !  

Rappel IG bas :
N'oubliez pas de décompter la mozza comme un produit contenant du lactosérum sur votre journée.
Ce qui veut dire que si vous avez bien picoré à l'apéro, vous ne consommez plus de yaourt ou de lait de vache dans la journée... Vous pouvez par contre vous autoriser un petit yaourt de chèvre ou de brebis, mais pas plus, hein... Je vous vois !

Remplacez le lait de vache sur votre journée par du lait d'amande, de noisette (délicieux avec le cacao dans un chocolat chaud). A froid, (dans vos céréales par exemple), vous pouvez également utiliser le lait d'avoine, mais ne le chauffez pas, car de 30, son IG monte à 60.


❅ ❁ ☼ Belle journée à toutes et à tous. ☼ ❀ ☼




Print Friendly and PDF

mardi 15 septembre 2015

Pain de Grand épeautre intégral sur levain de seigle (IG bas - Phase 1-GP)


Pour un beau pain de grand épeautre intégral au levain
  • 200 g de levain prêt à l'emploi (voir ma recette actualisée ici)
  • 400 g de farine de grand épeautre intégral (T 150)
  • 40 g de gluten
  • 250 g d'eau non chlorée tiédie à 30°C.
  • 1 belle cuiller à café de sel rose 

Comment procéder :
  1. Dans le bol du robot (j'ai utilisé mon Kitchenaid), mélangez avec la feuille, la farine avec l'eau tiédie et le gluten. Laissez reposer ainsi 30 minutes.
  2. Ajoutez le levain et mélangez. 
  3. Puis le sel et mélangez.
  4. Mettre en place le crochet du robot et pétrir une dizaine de minutes sur vitesse 2 au départ, puis quand la pâte a changé d'aspect (elle devient élastique et ne colle plus aux bords du bol), passez sur vitesse 1 pour le reste du temps de pétrissage.
  5. Déposez la pâte dans un saladier légèrement fariné. Couvrir d'un torchon propre et faire lever au four, fonction étuve à 35° C, pendant 3 heures.
  6. Retravailler la pâte à la main quelques instants. Ajoutez un nuage de farine si nécessaire (la pâte peut coller un peu). Je la plie et la replie sur elle-même quelques fois, puis le forme une boule en la repliant sur le dessous. 
  7. Déposez dans une cocotte en fonte que vous aurez garnie d'une feuille de papier cuisson.
  8. Farinez légèrement le dessus du pain et remettre au four, toujours à 35° C, recouvert du linge propre pendant au moins 2 heures.
  9. Au bout de ce temps, la pâte a bien levé, elle a même craquelé sur le dessus. Vous n'avez plus qu'à remettre le couvercle sur la cocotte.
  10. Démarrez la cuisson (en départ à froid), la cocotte dans le four, sur le premier étage en partant du bas du four, et cuire ainsi à 220° C, pendant 1 heure. 
  11. Sortir la cocotte du four et vérifiez la cuisson du pain : retournez-le, il aura bien doré et si vous cognez, il sonne creux -
  12. Laissez refroidir jusqu'au lendemain matin sur une grille et régalez-vous !
Pour la cuisson en moule à cake, cuire votre pain 40 minutes à 200°C. 

NB : vous pouvez très bien réaliser cette recette à la main en pétrissant la pâte avec vos petites mimines. Ne changez rien au temps de pétrissage. 

Vous pouvez également la réaliser à la MAP en utilisant le programme "pâte". prolongez la première levée d'une heure, directement dans la cuve de la Map, et reprendre le déroulé de la recette, ci-dessus à l'étape 6. 



bonjour les gourmand(e)s ! 

Je vous avais dit qu'on reparlerait de pain par ici et après le pain Gilda de la semaine dernière, me revoici avec mon premier pain au levain au grand épeautre intégral. Si vous suivez depuis un moment, vous avez probablement déjà repéré mon pain intégral au blé (ici), qui était très réussi mais dont j'avais moins apprécié les saveurs que pour ce pain. 

C'est que le petit épeautre à un goût vraiment fabuleux... bien meilleur que le blé. Vous ne trouvez pas ? En tous cas, mes papilles ne s'en lassent pas. Je vous laisse d'ailleurs découvrir une page très intéressante qui parle de ces qualités nutritionnelles : Epeautre.fr et encore une autre (ici)

Alors pour ce pain, j'ai utilisé un levain naturel, préparé uniquement avec de la farine de seigle. Retrouvez ma recette (ici) Mon prochain pain sera dans une version tout épeautre (levain et farine), juste pour voir la différence...

En attendant, je vous invite à tester cette recette si vous avez un peu de temps devant vous... j'ai obtenu un levain bien costaud en 6 jours. Faire naître un levain ne demande pas beaucoup de temps, à peine 10 minutes par jour grand maximum... Et vous aurez tellement de satisfaction quand vous l'aurez fait naître et prendre des forces. Ensuite, vous allez vous régaler avec des pains vraiment meilleurs au goût et à la santé. En effet, comme me le rappelait Gilda il y a quelques jours (dans les commentaires de la recette du pain Gilda), les levures associées aux farines intégrales peuvent créer des problèmes intestinaux et plus grave, de fixation du calcium sur les os. Ce qui n'arrive pas avec les pains au levain. 

Donc à choisir, mangez toujours du pain intégral au levain. Acheté ou encore mieux, fait maison ! Vous êtes au moins sûr de ce qu'il contient (en l'occurrence pas de levure). Le problème ne se pose pas avec le pain Montignac préparé dans les règles de l'art, quand on apprécie son goût un peu fort... 

Et pour celles et ceux qui ne l'auraient pas lu la semaine dernière, je rappelle que j'ai lu récemment dans le livre "le nouveau regime IG" aux éditions Thierry Soucar, que pour qu'un pain fasse mincir, il ne suffisait pas qu'il soit réalisé avec des farines intégrales, mais qu'il soit également réalisé avec du levain naturel (sans levures - donc on évitera également le levain fermentescible qui est un mélange de levain et de levure). 

Donc, à vos tabliers Mesdames... et Messieurs ! 


Je l'ai réalisé cette semaine en format cake, aux graines de sésame 
(le sésame contient beaucoup de calcium, cela en fait une excellente parade au lait de vache pour ne pas manquer de calcium).


Toujours aussi réussi et savoureux !

Cette belle mie alvéolée, j'adore !

Et voici le pain de Marielle D. 
Magnifique, non ?
On dirait qu'une petite souris est passée par là... 

Vous avez réalisé ma recette ? 
Envoyez-moi une photo à l'adresse : fromageoudessert@orange.fr 

Print Friendly and PDF

mardi 8 septembre 2015

Le fameux pain "Gilda" (IG bas, phase 1 - GP)

Pain Gilda
Pour un beau pain Gilda à ma façon - aux deux épeautres :
  • 150 g de farine de petit épeautre complet (T 150)
  • 300 g de farine de grand épeautre complet - (Gilda utilise 200 g de blé intégral, 50 g de son d'avoine et 50 g de farine de seigle intégral)
  • 50 g de gluten
  • 1 sachet de levure de boulanger en microbilles, sans additifs.
  • 1 cuiller à soupe de sirop d'agave
  • 35 cl d'eau chaude (préférez la filtrée ou de source tiédie) 
  • 1 cuiller à café de sel rose moulu
  • 3 cuillers à soupe de graines de lin dorées 
  • 3 cuillers à soupe de graines de sésame dorées
  • pour saupoudrer sur le pain : graines de sésame et grains de pavot
(Vous pouvez utiliser les graines que vous aimez, Gilda utilise sésame, courge et lin brun et saupoudre son pain de graines de tournesol avant cuisson).


Comment réaliser le "Pain Gilda"
  1. Dans le bol du robot muni de la feuille,  mélangez les farines et les graines avec la levure et le sel. (vous pouvez réaliser le mélange dans un saladier également, cela vous demandera un peu d'huile de coude).
  2. Ajoutez le sirop d'agave et l'eau tiède. Mélangez à vitesse moyenne jusqu'à ce que la pâte soit homogène. (quelques minutes).
  3. Versez la pâte dans un moule à cake recouvert de papier cuisson et lissez. 
  4. Recouvrez de graines. 
  5. Laissez lever une heure à une heure 30, recouvert d'un torchon propre, dans un endroit chaud (à température ambiante en été, sur un radiateur en hiver ou dans votre four, fonction étuve à 35°C).
  6. Retirez votre pain du four et préchauffez-le à 220° C, en fonction sole pulsée, en ayant pris soin de déposer la lèchefrite au fond de votre four et disposez une grille à l'étage supérieur. 
  7. Au moment d'enfourner votre pain, préparez un verre d'eau bien chaude. Mettez votre pain à cuire sur la grille et jetez aussitôt le verre d'eau dans la lèchefrite, refermez votre four aussitôt.
  8. Cuire 20 minutes, puis couvrez votre pain d'une feuille de papier alu et prolongez la cuisson de 15 minutes. 
  9. Démoulez et laissez refroidir sur une grille. 
  10. Dégustez complètement refroidi, recouvert de purée d'amande et de confiture à IG bas (l'idéal, sucrée au jus de pommes).

jolies bulles d'air,  non ?



Bonjour tout le monde,

Enfin une recette normale, c'est à dire pas une recette de faignasse qui meurt de chaud, une recette où on peut allumer son four sans risquer de fondre devant et se transformer en flaque d'eau...

Pour être honnête avec vous, je n'ai vraiment pas beaucoup cuisiné cet été. Il faisait vraiment trop chaud, je me suis donc nourrie très sagement de fruits et légumes de saison, de céréales et de quelques protéines... Ca fait du bien de se reposer un peu aussi, car ces journées très chaudes tuent... Je les ai donc passées à patauger dans ma piscine aux heures où le soleil était supportable...

Sinon, cela faisait longtemps que je ne vous avais proposé de recette de pain, non ?
Celui-ci mérite de figurer dans vos grimoires de recettes à IG bas à plusieurs titres :
  1. La recette est rapide.
  2. Elle ne nécessite pas de long pétrissage.
  3. Elle est très facile à réaliser.
  4. Ce pain est délicieux : il est bien moelleux à coeur.
J'avais envie de rendre un vrai hommage à ce pain, que je réalise souvent lorsque j'ai envie de pain pour le petit déj du lendemain et que j'ai oublié d'en faire dès le matin ou que j'ai la flemme d'aller en acheter (je ne vis pourtant pas si loin de la ville). J'ai un peu modifié la version de Gilda, pour qu'il me corresponde tout à fait (vu que je ne digère plus certaines farines et que j'aime bien qu'il y ait quelques bulles d'air dans le pain)... 

Mais la version de Gilda est délicieuse également, le pain repose moins longtemps, il est donc un peu moins aéré, mais cela ne retire en rien de son moelleux et de son goût. Retrouvez sa version (ici), si vous avez envie de le tester dans sa version originale.

Parlons de son goût maintenant... Si vous n'aimez pas le goût de la levure, oubliez ce pain, car on sent vraiment son goût à la dégustation. Moi, ça ne me dérange pas du tout, mais je sais que certaines personnes ne supportent pas... Il a également un délicieux goût de céréales... Forcément, avec toutes ces céréales intégrales... 

Parlons maintenant d'IG... Bien sûr ce pain est à IG bas (45 environ), mais il n'aura pas un IG aussi bas que le pain Montignac (35). Ne le consommez pas lors de repas PL si vous êtes en phase 1.
J'ai lu tout récemment que pour faire baisser l'IG d'un pain intégral, de bas à très bas et pour qu'il aide à mincir - et c'est ce qu'explique déjà Michel Montignac depuis de nombreuses années, la seule et unique solution consiste à le réaliser uniquement avec du levain naturel (sans levure)... Il faut donc oublier le levain fermentescible qui en contient et la levure de boulanger. Ca fait réfléchir, non ? Le pain Montignac ne serait donc pas uniquement commercial !?! Bon, perso, je ne lui trouve pas un goût extra, enfin celui que l'on trouve dans les magasins bio, celui que l'on commande en ligne est parait-il délicieux (de source sûre), mais je ne me suis jamais lancée... et vous ?


Ca m'a donné envie de refaire un levain... à suivre sans doute... 

A bientôt les ami(e)s ! 


Print Friendly and PDF