mardi 14 septembre 2021

Far aux abricots (IG modéré et gluten digestible)


Bonjour ! 

Je profite de mes congés (demain c'est la reprise !) et du rafraîchissement des températures pour rallumer mon four et vous faire un petit coucou. 

Vous l'aurez compris c'est difficile pour moi de publier quand je travaille et pour plusieurs raisons :  déjà par manque de temps, car publier sur le blog demande beaucoup plus de temps que de partager vite fait une recette sur les réseaux sociaux. 

Ensuite, je cuisine moins de desserts qu'avant... cela ne m'empêche pas d'en manger, mais quand on les achète, les quantités sont beaucoup plus limitées et ce n'est pas plus mal... et quand j'en fais, ce sont souvent les mêmes recettes qui reviennent : des tartes, des gaufres, des crêpes : il y a déjà toutes ces recettes sur le blog... 

Et enfin, pour des raisons de praticité (on mange quand c'est prêt ou chaud), mes plats salés sont plutôt partagés sur instagram et sur facebook, car je ne fais pas de séance photo : le plus souvent une ou deux photos vite faites, à l'arrache, avec mon téléphone. (N'hésitez pas à me suivre sur ces réseaux si vous y êtes : sur instagram : _en.equilibre_ et ma page pro facebook : Catherine Turberg Diététicienne Micronutrition).
 

Du coup, voici une petite recette de far breton, où j'ai remplacé les pruneaux par des abricots secs bio. Et croyez-moi ça vaut la peine, car c'est un délice et le far est plus digeste pour les intestins sensibles... 

POUR UN TRES BEAU FAR AUX ABRICOTS 
- 500 g d'abricots secs bio dénoyautés (à tester avec des abricots frais en saison ou en conserve sans sucre ajouté le reste de l'année).
- 4 oeufs bio 
- 1 gousse de vanille
- 50 g de sucre de fleur de coco 
- 50 g de sucre de bouleau
- 6 cuillers à soupe de rhum ambré 
- 1 litre de lait 1/2 écrémé bio
- 250 g de farine de blé khorasan (kamut) T 110 bio
- 1 pincée de sel fin 
- 10 g de beurre cru coupé en cubes
+ 5 g pour le moule.
- Après cuisson : 1 c à café de sucre vanillé (ici maison)

En cuisine :

1. Préchauffez votre four à 220°C, fonction chaleur tournante. 
2. Mélangez les oeufs entiers, le sel, les graines de vanille, et les sucres au fouet. 
3. Ajoutez la farine, mélangez. 
4. Ajoutez le lait petit à petit en fouettant pour éviter les grumeaux. Puis le rhum.
5. Beurrez votre moule. 
6. Déposez les fruits sur le fond du plat, puis versez doucement le mélange par-dessus. 
7. Répartissez les petits cubes de beurre à la surface.
8. Enfournez pour 10 min à 220°C, puis baissez le four à 180°C et poursuivez la cuisson 40 min. 
9. Le far est cuit si la lame du couteau ressort sans trace de pâte. 
10. Saupoudrez la surface avec la cuiller à café de sucre vanillé. 
11. Laissez tiédir à température ambiante, puis vous pouvez mettre votre far au frais, couvert d'un film, pendant quelques heures. 
12. Sortir le far à l'avance pour qu'il ne soit pas trop froid à la dégustation, coupez et dégustez ! 

Commentaires sur la recette :
- L'utilisation de farine complète alourdit un peu le flan (par rapport à de la farine blanche) mais personnellement, je n'ai pas trouvé que cela diminuait le plaisir. Vous pouvez toutefois le réaliser avec de la farine blanche si vous préférez avoir la texture originale. Quoi qu'il en soit, c'est normal que le flan soit plus léger sur le dessus et plus compact au fond.
- Si vous voulez passer à IG bas, vous utiliserez de la farine intégrale et dans ce cas, le flan sera encore un peu plus compact. C'est un choix. 
- Ici j'ai réduit la quantité de sucre par deux par rapport à la recette initiale, et j'ai bien fait car avec mon goût moins sucré qu'avant, je n'aurais pas pu le manger je pense... Mais faites comme vous aimez ! Avec les abricots secs, je l'ai encore trouvé un peu trop sucré, alors soit on en met un peu moins, soit on remplace par des fruits moins sucrés que les fruits secs. 
- J'ai aussi nettement réduit la quantité de beurre, c'est juste pour que le flan ait une jolie dorure et prenne un parfum de beurre, et cela suffit amplement.

L'astuce diet
- Rappelez-vous qu'il est inutile de consommer au long cours des aliments intégraux pour un équilibre alimentaire optimal. Si vous consommez des légumes et des fruits en quantité suffisante sur votre journée, des céréales demi-complètes seront largement suffisantes pour l'apport en fibres et pour une absorption optimale des micro-nutriments, en particulier des minéraux (concurrence avec les phytates - phosphore).
 
 A bientôt... 
Print Friendly and PDF

jeudi 15 avril 2021

gâteau pirate

Bonjour à tous,

Notre petit Paul a eu trois ans le mois dernier. Entre la covid et le reste, nous n'avions pas encore pu fêter son anniversaire en famille. Pour l'occasion, mamie "Kakrine" a voulu lui préparer ce gâteau super sympa, facile et qui en jette... 

J'ai réalisé une génoise à la farine de kamut T 65, que j'ai garnie de crème pâtissière au chocolat et décorée de chocolat fondu et de bonbons. Il a fait son petit effet, Paul l'a adoré ! 

En cuisine :

Pour un gâteau pirate de 8 parts

La génoise
- 4 oeufs 
- 120 g de sucre vanillé maison ou de sucre. 
- 110 g de farine de kamut T 65
- 80 g de beurre doux fondu 
- 1 moule à manqué de 19-20 cm.

La crème pâtissière au chocolat : 
- 375 ml de lait (ici sans lactose)
- 3 jaunes d'oeufs
- 30 g de farine de kamut
- 45 g de sucre
- 45 à 60 g de chocolat noir à 70 % de cacao en pastilles ou pistoles (selon les goûts, ici plutôt 60 g).

Garniture
- 80 g de chocolat noir (de couverture de préférence).
- 1 fraise acidulée pour le nez,
- 1 dragibus noir pour l'oeil,
- 1 rouleau et quelque de réglisse pour le bandeau et la cicatrice,
- 1 bonbon scoubidou rouge pour la bouche,
- 1 pim's pour le noeud du foulard.
- des bonbons chocolatés multicolores pour la déco du foulard.


D'abord, la crème pâtissière

- portez le lait à ébullition.

- retirez du feu, ajoutez le chocolat dedans et remuez jusqu'à ce que le chocolat soit fondu.

- Pendant que le lait chauffe, dans un petit saladier, mélangez les jaunes d'oeufs et le sucre et faites les prendre du volume. Ajoutez la farine et mélangez jusqu'à incorporation. 

- Versez le lait chocolaté dessus, petit à petit, en mélangeant au fouet. Lorsque la moitié du lait est incorporée, vous pouvez en ajouter davantage et plus vite.

- Remettre sur le feu et cuire à feu moyen, jusqu'aux premiers bouillons, sans cesser de fouetter.

- Versez dans un saladier et filmez la crème au contact, afin d'éviter qu'l ne se forme une peau dessus.
- Faites tiédir et réserver au frais. 

Maintenant la génoise

- Fondre le beurre à feu doux et réserver hors du feu.

- Beurrez votre moule à manqué (il doit être prêt avant la mise en cuisson, car la pâte ne contient pas de levure).

- Préchauffez votre four à 165°C, en mode chaleur tournante.

- Battre les oeufs entiers avec le sucre sur un bain-marie à légers frémissement, jusqu'à ce que les oeufs aient triplé de volume et forment un ruban. 

Important : le bain-marie ne doit pas être trop chaud, sinon vous risquez de coaguler les protéines de l'oeuf. 

Continuez de fouetter hors du feu jusqu'à refroidissement complet des oeufs. (C'est assez rapide).

- Ajoutez la farine petit à petit, en la tamisant (très important), et incorporez-la délicatement aux oeufs à la spatule, en soulevant la masse par le dessous. 

- Enfin, incorporez le beurre à la pâte à la spatule à la pâte.

- Versez la pâte dans le moule, et enfournez aussitôt pour 20 à 25 min (selon les fours), jusqu'à obtenir une génoise bien levée et bien dorée (voir photo). Testez la cuisson avec un cure-dent qui doit ressortir sans trace de pâte. 

- Sortir du four, laissez refroidir 5 min dans le moule, puis retournez sur un plat. J'ai retourné la mienne sur une claie à pâtisserie et on voit les marques sur le gâteau. 😒 J'ai trouvé ça dommage, mais c'est comme vous voulez... 

Garniture et décoration

- Coupez la génoise en deux épaisseurs. 

- Garnissez la partie inférieure avec la crème pâtissière. Pour une répartition optimale, faites-le avec une grande poche munie d'une grosse douille lisse. 

- Recouvrir avec le second disque de génoise.

- fondre 80 g de chocolat au bain-marie. Ne chauffez pas trop votre chocolat. 

- versez le chocolat pour former le foulard du pirate, ajustez au pinceau en silicone, décorez avec les bonbons. J'en ai collé certains avec le reste de chocolat fondu : la fraise, le dragibus, les smarties sur le pim's délicatement coupé en deux. 

Laissez le chocolat durcir à l'air libre avant de mettre le gâteau au frais. 

Et voilà ! 😊



Print Friendly and PDF

mercredi 24 février 2021

pâtes fraîches complètes au kamut


Bonjour les gourmands, 

Aujourd'hui je vous propose une recette de pâtes fraîches,  qui convient aux intestins "sensibles" au gluten. Elles sont à base de kamut (blé khorasan). J'ai réalisé mon mélange de farine en tant pour tant, avec de la farine T 150 et T 65. c'est le mélange idéal pour favoriser l'absorption des micronutriments (Magnésium en particulier, vitamines, etc.). Pour diminuer l'index glycémique, vous pouvez aussi les réaliser uniquement à base de T 130, mais honnêtement, mélangées aux autres aliments (viande ou poisson et légumes dont l'IG est très bas) et consommées en quantités raisonnables, la résultante glycémique finale sur un repas complet et équilibré, sera faible... la où je veux en venir, c'est qu' il vaut mieux manger des pâtes demi-complètes dont vous absorberez un maximum de micronutriments, que des pâtes intégrales... L'effet sera davantage bénéfique, alors pourquoi s'embêter ? 

Concernant les intestins "sensibles" au gluten, ces pâtes peuvent aussi être réalisées avec de la farine de  petit-épeautre. 

Concernant la sensibilité au gluten, je ne parle pas ici de maladie coeliaque (qui ne permet pas de consommer du kamut ou du petit-épeautre), je parle de problèmes de digestion liés à la consommation des blés modernes, comme par exemple des ballonnements après les repas, le ventre qui gonfle, ou une candidose digestive...

La recette :

Pâtes de kamut demi-complètes
Pour 5 - 6 personnes, selon les appétits :
- 200 g de farine de kamut T 150
- 200 g de farine de kamut T 65
- 4 oeufs entiers bien frais, bio ou "bleu, blanc, coeur" ou label rouge, battus à la fourchette
- 1/2 c à café de sel 
- si nécessaire : 2 - 3 cuillers à soupe d'eau. 

En cuisine
Au robot muni du crochet à pâte ou à la main, dans un saladier : 
- mélangez farines, oeufs battus et sel. Si la pâte ne s'amalgame pas suffisamment en une pâte souple, ajoutez un peu d'eau (ce fût mon cas : au robot). Pétrir pendant 5 minutes environ. Vous devez obtenir une pâte non collante, souple et malléable. Si elle colle, ajoutez de la farine et si elle est trop sèche, ajoutez de l'eau. 
- laissez reposer 30 minutes à couvert. 
- coupez la pâte en 8 morceaux que vous saupoudrez légèrement de farine, applatissez-les entre vos mains. 
- si vous avez une machine à pâtes, passez ces morceaux de pâtes, un par un, en réglant votre rouleau sur 2. Repliez la pâte sur elle-même dans le sens de la longueur et repassez-la entre les rouleaux une seconde fois, puis éventuellement une troisième fois sans la replier. 
Puis faites de même en passant le rouleau sur 3 et éventuellement sur 4 selon la finesse souhaitée. 
- déposez votre feuille de pâte sur du papier fraîcheur ou sur des torchons propres, légèrement saupoudrés de farine. Puis farinez légèrement le dessus des feuilles de pâtes.  
- faites de même avec tous les morceaux de pâte.

* si vous n'avez pas de machine à pâte, assouplissez votre pâte au rouleau, en l'étalant plusieurs fois sur du papier cuisson, et en la repliant, etc., en vous aidant d'un peu de farine. Puis étalez votre pâte uniformément, à l'épaisseur souhaitée, sur toute sa surface. Pour un  résultat optimal, coupez-la pâte en 4 morceaux avant l'étalage. 

A ce stade, vous pouvez réaliser des feuilles de lasagnes, en retirant le surplus de farine, en coupant vos feuilles de pâte à la taille de votre plat et en les cuisant en petit nombre dans une grande cocotte d'eau salée. 

Sinon poursuivons la recette :
- retirez le rouleau à pâte et remplacez-le par le découpoir de votre choix : tagliatelles, spaghettis... 
- avec la main, retirez le surplus de farine et passez vos feuilles de pâte dans le découpoir choisi.
- Posez à nouveau vos pâtes sur le papier fraîcheur ou les torchons et laissez reposer jusqu'à la cuisson.

 
* si vous procédez sans machine à pâtes, découpez vos pâtes au couteau ou à la roulette à beignets.

- Chauffez deux grandes casseroles ou une cocotte, remplie(s) d'eau. Quand l'eau bout, ajoutez du gros sel de mer. Plongez-y vos pâtes et cuisez-les le temps nécessaire pour qu'elles soient al-dente. (Chez moi, en tagliatelles : 5-6 minutes environ, car mes pâtes n'étaient pas ultra-fines). 

- égouttez-les et servez aussitôt avec une cuiller a café d'huile de noix par personne (un délice et vous faites le plein d'oméga-3) ou une noisette de beurre. Vous pouvez aussi les accomoder avec une sauce tomate maison au basilic ou autres...

À très bientôt ! 

Print Friendly and PDF

vendredi 12 février 2021

Nuggets de poulet aux corn flakes et frites, le tout cuit au four


Bonjour à tou(te)s ! 

Aujourd'hui je vous propose de réaliser un plat, qui d'ordinaire est très riche en graisses, en version allégée et pourtant vraiment délicieuse !

Tout est cuit au four. Les nuggets sont sans graisse ajoutée et les "frites" sont cuites avec très peu d'huile d'olive. Chez moi ils ont adoré ! 

Pour 4 gourmands

Les nuggets de poulet  : 
- 400 g d'escalopes de poulet de qualité (ici bleu, blanc, coeur aux oméga-3).
- 150 g de corn flakes nature, bio.
- de la farine au choix (ici kamut bio T 130)
- 3 oeufs entiers 
- sel fin iodé, moulin 5 baies 

Les frites au four
- des pommes de terre pour "frites". (Selon les appétits, comptez entre 150 et 250 g  de PDT épluchées par personne). 
- du sel fin iodé. 
- un peu d'huile d'olive "douce" bio.

Vous pouvez aussi réaliser les frites avec des patates douces, elles seront tout aussi délicieuses, légèrement sucrées et leur index glycémique sera plus bas (testées récemment, un délice !!!).

En cuisine
- J'ai déjà coupé mon poulet en grandes lanières. 
- J'ai écrasé grossièrement mes corn flakes avec mes petites mains bien propres et je les ai déposés dans une assiette creuse. Je les ai salés et poivrés et j'ai mélangé légèrement.
- puis j'ai préparé une assiette à dessert, sur laquelle j'ai étalé ma farine en une couche épaisse. 
- et j'ai battu 3 oeufs entiers dans un bol large (style bol à céréales), que j'ai également salés.

- Préchauffez votre four à 180°C.
- Lavez et épluchez les pommes de terre et coupez les en forme de frites. 
- disposez-les sur la lèche-frite du four, recouverte de papier cuisson, en faisant en sorte qu'elles se chevauchent le moins possible.
- trempez un pinceau de cuisine dans de l'huile d'olive et badigeonnez-en légèrement le dessus des frites. 
- Salez et enfournez. 

Pendant ce temps préparez les nuggets
- passez tous les morceaux de poulet, tour à tour dans la farine, puis dans l'oeuf battu et enfin dans les corn flakes écrasés.  
Disposez-les sur une plaque allant au four, recouverte de papier cuisson, et enfournez pour 25 minutes. 

Normalement si vous procédez comme je vous l'ai proposé, vos nuggets et vos frites seront cuits en même temps. 

Pendant la cuisson, vous pouvez préparer un petit ketchup maison, en mélangeant du concentré de tomate avec du sirop d'agave, du sel et du poivre 5 baies (à votre goût pour les quantités. 

Pour l'équilibre alimentaire, servez avec une bonne salade, et régalez-vous ! 

Ces nuggets sont vraiment bluffants car ils sont croustillants et très tendres à coeur. Et les "frites" ont la même texture que si vous les aviez préparées à l'actifry.

Alors qui va tenter ? 

Belle journée à tou(te)s ! 
 
Print Friendly and PDF

lundi 8 février 2021

Gaufres à la farine de kamut bien vanillées


Bonjour ! 

Aujourd'hui je vous offre une recette de gaufres que je réalise depuis de longs mois. Elles sont vraiment très digestes et conviennent aux intestins les plus sensibles. Je les réalise depuis que j'avais déclenché ma candidose chronique. Et l'icing on the cake : elles sont vraiment, VRAIMENT, délicieuses !  

Pour la petite histoire, j'ai testé cette recette avec plein de laits différents (soja vanille, lait gaborit...), mais le meilleur résultat c'est vraiment avec le lait de riz vanillé. Les gaufres sont craquantes, sans être sèches.

Pour 12 gaufres environ : 
- 400 g de farine de kamut T 65
- 4 oeufs (séparés)
- 1 pincée de sel 
- 500 ml de lait de riz vanillé 
- 40 g de sucre vanillé maison
- 25 g de beurre bio
- 20 g d'huile d'olive douce 

En cuisine : 
- Monter les blancs en neige à peine ferme, avec la pincée de sel. (Ils ne doivent pas être trop fermes, afin de les mélanger facilement par la suite. Ils doivent commencer à former le bec d'oiseau lorsque vous relevez le fouet).

- mettre le beurre et l'huile à fondre à feu moyen et coupez le feu avant que le beurre ne soit totalement fondu. Il terminera de fondre dans la casserole, mais cela lui évitera de trop chauffer. 

- Fouettez pendant une minute ou deux les jaunes d'oeufs avec le sucre. Le mélange doit s'emulsionner, mais pas blanchir.

- ajouter la farine et une partie du lait et mélanger au fouet. Continuez d'ajouter le lait et mélangez.

- Ajoutez le mélange beurre/huile et mélangez à nouveau.

- Passez au mixer plongeant pour retirer d'éventuels grumeaux afin d'avoir une pâte bien lisse. 

- Enfin, mélangez rapidement une cuiller de blancs d'oeufs au fouet. Puis mélangez le reste des blancs  à la pâte, beaucoup plus délicatement, à la spatule. (ou avec un fouet plat si vous en avez un). 

La pâte est prête. Il ne vous reste plus qu'à suivre les instructions de votre gaufrier pour la cuisson. 

Et régalez-vous c'est un délice ! 

Personnellement, je les garnis de compote,... maison c'est le top ! Mais quand je n'ai pas eu le temps d'en faire, je mets de la compote sans sucre ajouté du commerce. On en trouve de très bonnes maintenant, et même en bio ! 

Je préfère la compote avec des morceaux, car j'aime bien quand il y a un peu de mâche. Souvent je prends un sachet de fruits surgelés que j'apprécie, comme des mirabelles, et je les laisse compoter avec un peu d'eau, le temps de faire ma pâte à gaufres... et surtout je ne mixe pas... Le second avantage de ce type de compotes, est qu'elles contiennent plus de fibres. Celle du commerce que j'adore, c'est la pomme/mangue de C****** et A****. 

Pour le sucre vanillé maison, je laisse 3 semaines minimum, des gousses épuisées et tendres, dans du sucre bio, dans un bocal hermétique, en le secouant vivement une fois par semaine. Je suis généreuse sur les gousses, j'en mets au pifomètre. On peut réutiliser les gousses pour refaire du sucre vanillé,  jusqu'à ce qu'elles soient complètement sèches (2 ou 3 fois). Et quand elles le sont, je les mixe finement au hachoir à herbes,  et je les ajoute à du sucre que je laisse à nouveau mariner 3 semaines hermétiquement, etc. 

A bientôt ! Et si je n'ai pas été assez précise, je répondrai à vos questions en commentaire. 😁

Print Friendly and PDF

mardi 26 janvier 2021

Taboulé de sarrasin aux légumes cuits


Bonjour ! 

J'ai réalisé cette recette lorsque j'avais ma candidose chronique. Il n'empêche qu'elle peut se déguster en toutes circonstances, car elle est délicieuse. Si vous aimez le goût du sarrasin, à essayer d'urgence ! 

Taboulé pour 2 personnes
- 100 g de semoule de sarrasin 
- 1 courgette longue 
- une belle poignée d'amandes effilées 
- 2 cuillers à soupe de raisins secs bio (ou au goût)
- 2 cuillers à soupe d'huile de noix
- quelques cuillers à soupe de vinaigre balsamique (blanc si possible), au goût.
- sel, et poivre (si autorisé)
- de l'anis en grains. 
- 1 cuiller à café d'huile d'olive pour cuire les courgettes.

En cuisine
Commençons par griller les amandes effilées à sec. 
- mettez-les dans une poêle à feu moyen et laissez-les dorer en remuant régulièrement. 
Réservez sur une assiette en les laissant refroidir.

- Pendant ce temps, faites gonfler les raisins secs dans de l'eau très chaude. 

Puis on s'occupe de la courgette
- Rincez-la sous l'eau fraîche. Retirez les extrémités et coupez-la en petits cubes égaux. 
- chauffez votre poêle antiadhésive. Mettre un peu d'huile d'olive au fond, répartissez-la dans la poêle et grillez les courgettes à feu moyen, en remuant régulièrement (sans couvrir).
- En fin de cuisson, ajoutez les graines d'anis et remuez un peu.  
Salez et poivrez au goût. 
Réservez sur une assiette et laissez refroidir. 

Maintenant la semoule
- chauffez de l'eau dans une bouilloire.
- mettre la semoule dans un saladier qui garde bien la chaleur (en métal par exemple). 
- salez-la.
- Versez plus d'eau que le niveau de la semoule (environ 1.5 cm de plus). 
- couvrez de manière hermétique et laissez cuire 10 min environ. 
- Égrenez et si la semoule n'est pas assez cuite ou un peu sèche, ajoutez un peu d'eau bouillante, mélangez, couvrez et laissez cuire encore quelques minutes à couvert. Puis remuez à nouveau et laissez refroidir. 

Et l'assemblage
Mélangez la semoule avec les courgettes et les raisins égouttés. Ajoutez l'huile de noix et mélangez. Puis le vinaigre et mélangez. La quantité de vinaigre dépendra du goût que vous souhaitez obtenir : plus ou moins acidulé. 

Gardez au frais et au moment de servir, ajoutez les amandes effilées.

Vous souffrez de candidose ? Si vous réalisez ce plat en multipliant les portions ou si vous le consommez en plusieurs fois, veillez à le repartir au préalable en portions séparées et couvertes.

Voilà, comme nous en avons discuté en commentaire sur mon dernier post, il y aura moins de blabla sur les articles, ce qui devrait me permettre de publier plus souvent. 

Vous pouvez poser toutes vos questions en commentaire. 

N'hésitez pas à suivre mes actus sur Instagram et Facebook (liens dans la colonne de droite). 
Print Friendly and PDF

mercredi 13 janvier 2021

Qu'est-ce que La micronutrition ?


Bonjour,

Je profite de cet article pour vous présenter mes meilleurs voeux pour 2021 ! Que cette année soit bien meilleure que 2020 pour vous tous ainsi que pour vos familles.

 Suite à la demande de Ghis en commentaire sur ma recette de lasagnes rapides et légères comme  une plume, je vous ai concocté un petit article sur la micronutrition. 

Cette discipline liée à la santé, existe depuis seulement quelques décennies. C'est une discipline holistique, ce qui veut dire qu'elle permet de prendre en charge les patients sur la totalité de leur organisme, et non en considérant les symptômes les uns après les autres et en les traitant un par un,  avec un médicament adapté à chacun d'eux. 

La micronutrition permet de détecter et de prendre en charge des déficits en micronutriments (d'où la "micronutrition"). Ces déficits provoquent à leur tour des maux ou des pathologies. La prise en charge s'effectue d'abord grâce à l'alimentation, car cette dernière recèle des trésors, mis à notre disposition. 

Le plus souvent, lorsque j'interroge les patients, je m'aperçois que l'alimentation n'est pas suffisamment équilibrée. Certains aliments ou groupes d'aliments sont supprimés, ou non consommés, ou consommés dans des quantités trop peu importantes, pour assurer un équilibre de l'organisme (appelée homéostasie). Et de ce fait, d'autres sont consommés dans des proportions trop importantes, ce qui perturbe forcément l'équilibre...


Dans certains cas, l'activité physique est un excellent complément pour certaines pathologies - je pense en particulier aux maladies du système cardio-vasculaire (AVC, infarctus du myocarde) et au diabète de type 2. Si cela n'était pas suffisant (certains déficits sont parfois trop importants pour être compensés uniquement par l'alimentation : ce sont des carences), des compléments alimentaires vous seront alors conseillés. 


La détection des déséquilibres/carences se réalise grâce à des questionnaires, très ciblés. Un bilan sanguin permet le plus souvent, de confirmer certains troubles. Et parfois je recommande des recherches biologiques complémentaires, mais ce n'est pas obligatoire, car parfois, les troubles sont tellement évidents, que les changements apportés suffisent à confirmer les doutes, tant les bienfaits obtenus sont évidents et parfois, rapides ! Enfin, la consultation me permet à l'aide de questions complémentaires, d'éliminer ou de confirmer totalement des suspicions de déficits ou de carences en micronutriments.

C'est un excellent complément à la diététique et à la nutrition. Elle permet aussi de prendre en charge des maux que la médecine allopathique ne sait prendre en charge qu'avec des médicaments, qui ont souvent des effets secondaires importants ou qui peuvent provoquer des perturbations supplémentaires, voire d'autres pathologies. Les plantes n'ont pas cet effet sur l'organisme. Elles ont un effet '"like", comme vous avez pu l'entendre pour les oestrogènes "like". Elles ont un effet adaptogène, ce qui veut dire qu'elles agissent si c'est nécessaire. 

Et puis, on ne le dit pas assez, mais l'alimentation permet d'avoir une action sur la génétique (sur l'ADN cellulaire), c'est ce qu'on appelle l'épinutrition. Nous transmettons à nos enfants ce que nous sommes déjà (ce que contient notre ADN). C'est donc une évidence qu'il vaut mieux être en bonne santé lorsque l'on projette d'avoir des enfants. 



Lorsque la complémentation sera nécessaire, je ne vous proposerai que des compléments en phytothérapie bio, d'excellente qualité, préparées en France, et/ou des probiotiques sûrs, déposés à la collection nationale de cultures des micro-organismes de l'Institut Pasteur. 

La micronutrition s'attèle également à prendre en charge certains déséquilibres qui ne sont pas forcément liés à l'alimentation. Je pense en particulier au diabète de type 2. Longtemps on a fait croire aux patients que s'ils avaient du diabète de Type 2, c'est parce qu'ils mangeaient trop de sucre ! Mais cette forme de diabète peut être génétique, et là, l'alimentation n'a pas grand chose à y voir... Mon mari en est le parfait exemple. Pas de surpoids, grand sportif, mais sa maman et son frère sont diabétiques.  Désormais, on s'accorde sur le fait que le DT2 est lié principalement au surpoids et au manque d'activité physique... Et c'est vrai, dans la plupart des cas. On peut aussi très bien être en surpoids parce que l'on mange trop et de manière déséquilibrée... trop riche, trop gras... Mais les vieux préceptes ont la vie dure... Par contre, il est évident qu'une fois la résistance à l'insuline établie, les produits sucrés sont à contrôler, il est donc intéressant de les diminuer et de consommer des aliments dont l'index glycémique est bas ou moyen.

Je pourrais vous écrire des pages et des pages, très détaillées, mais je manque de temps, alors je vous décris ci-dessous tout ce qui peut être pris en charge par la micronutrition. 

La micronutrition détecte et prend en charge les carences en :

minéraux : calcium, magnésium, zinc, sélénium, fer... 

vitamines : toutes. 

en acides gras : principalement en oméga-3, car l'acide alpha-linoléique ne peut être apporté que par l'alimentation (c'est pour cela qu'on le dit essentiel).

Elle permet également de détecter et prendre en charge les déséquilibres de l'organisme :

- en neuromédiateurs (dopamine, noradrénaline et sérotonine) qui perturbent le sommeil, provoquent de la fatigue (voire de l'asthénie), des insomnies, des difficultés à "démarrer" le matin, les troubles de l'humeur, les envies de sucre irrépressibles de l'après-midi... 

- les perturbations du système immunitaire (prévention des allergies, infections à répétition, sinusites à répétition, toux trainantes, maladies auto-immunes, fibromyalgie, etc.),

- les pathologies digestives, telles que les dysbioses (déséquilibre du microbiote), candidose, Syndrôme de l'instestin irritable (SII), Crohn et rectocolite hémorragique (RCH), provoquant des hyperperméabilités intestinales (HPI). Prise en charge également des ballonnements, douleurs, constipation, colite, déficits enzymatique s. 

- les troubles du foie : problèmes digestifs, protection du foie, stéatose hépatique, troubles de la vésicule biliaire...), détoxification lorsque le foie n'arrive plus à le faire seul.

- Lipidémies : cholestérolémie, triglycéridémie... 

- troubles thyroïdiens.

- les pathologies inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde, tendinites, et toutes les pathologies en "ite", avec prise en charge des douleurs qui en découlent, et ici l'alimentation joue un rôle primordial.

- les troubles métaboliques et troubles du poids : insulinorésistance, diabète de type 2, compulsions alimentaires et fringales...

- les troubles ostéo articulaires : arthrose, tendinites, douleurs inflammatoires, ostéoporose...

- les troubles rénaux : hyperuricémie, lithiases calciques (calculs), insuffisance rénale débutante...

- l'anxiété (avec manque d'appétit, troubles digestifs), la dépression nerveuse (légère à modérée) et le stress (dont chronique, physique et intellectuel). 

- carences en oméga-3 avec troubles de la mémoire, de la concentration, peau et yeux secs...

- aide à l'arrêt du tabac (stress important pour l'organisme).

- dermatologie : acné dont inflammatoire, allergies cutanées, herpès, infections cutanées, psoriasis, eczéma...

- troubles circulatoires.

- accompagnement de la femme : syndrome prémenstruel SPM), péri-conception, grossesse, règles hémorragiques, infections urinaires à répétition, mycoses récidivantes, régulation du cycle, troubles de la (pré)ménopause... 

- accompagnement de l'homme : équilibre hormonal, andropause... 

- accompagnement des enfants : problèmes digestifs, d'immunité, nerveux dont TDAH (troubles de l'attention)...

- accompagnement de la personne âgée : diabète de type 2, anorexie, troubles digestifs, troubles cognitifs, dénutrition.

- protection antioxydante.

- cheveux abîmés, ongles cassants ou qui se dédoublent...


J'accompagne également les sportifs :

- alimentation adaptée à l'activité physique, aux périodes d'entraînements, de compétitions, en post-compétition. 

- conseils pour optimiser l'entraînement : optimisation de l'activité et du repos, récupération, hydratation, utilisation de boissons énergétiques, équilibre acido-basique, immunité, problèmes d'hyperperméabilité intestinale, etc.

Pour vous suivre en micronutrition, j'ai passé un diplôme universitaire (DU). Cette formation, d'une durée d'une année universitaire, a été suivie au sein de l'Université de Poitiers, reconnue pour la valeur de ce diplôme. Les cours de micronutrition étaient dispensés par Denis Riché, l'un des pères fondateurs de la micronutrition en France. 

Je vais continuer à me perfectionner, car c'est un domaine vraiment passionnant et éclairant sur le monde de la santé. 

Actuellement j'offre aux patients que je suis, le bilan et le suivi micro-nutritionnel. Je me suis donc entraînée sur eux, la famille, les amis, les collègues, qui ont bien voulu me faire confiance. Je les en remercie encore, car cela a été très efficace pour acquérir de l'expérience. Je vais continuer d'offrir bilan et suivi micro-nutritionnel sur les premiers mois de cette année 2021 et ensuite je facturerai le premier bilan en supplément de la consultation. Alors n'hésitez pas à en profiter, d'autant que de plus en plus de mutuelles prennent désormais en charge quelques consultations diététiques chaque année.

N'hésitez pas à me contacter par mail : c.turberg.diet@gmail.com ou au 06 08 68 23 24 lors des horaires d'ouverture. (je déconnecte à partir du samedi midi, jusqu'au lundi matin).

Enfin, la dernière illustration sera mon diplôme, car je trouve important que vous soyez assuré d'avoir  à faire à une professionnelle diplômée.

J'ai plein de recettes à partager avec vous, mais je manque de temps pour écrire de longs articles commentés, alors si vous êtes d'accord, je peux les publier simplement, sans trop de blabla... dites-moi si cela vous convient en commentaire...

Belle journée et semaine à tou(te)s ! 🌞⛅🌞 






Print Friendly and PDF

mercredi 25 novembre 2020

Lasagnes légères comme une plume, et rapides !

 


Bonjour !

Aujourd'hui je vous retrouve avec une recette de lasagnes super légères... 

Mais avant de vous parler de ces petites merveilles, quelques nouvelles...

Pour celles qui me suivent depuis un moment, vous aviez vu que je préparais un diplôme universitaire en micronutrition. 

Et bien je suis très heureuse de pouvoir vous annoncer, qu'après une année de travail acharné, je l'ai obtenu. 😀💪

Pour ceux qui ne connaissent pas encore la micronutrition, cette discipline permet de déceler les carences en micronutriments, ainsi que les déséquilibres que peut subir l'organisme, et de les rétablir avec l'alimentation. Ces modifications auront une influence sur l'ADN. Lorsque ce n'est pas possible avec l'alimentation (par goût ou parce que cela ne convient pas à vos habitudes alimentaires) ou insuffisant, je vous proposerai une prise en charge avec des compléments alimentaires adaptés. Mon DU me permet également de prendre en charge les sportifs qui souhaitent améliorer leur condition physique ou réguler des déséquilibres liés à leur activité sportive ou à leur alimentation...

A ce sujet, j'ai d'ailleurs modifié les onglets en haut de page concernant mon activité professionnelle.  Pour l'instant, je laisse les consultations en micronutrition au même tarif que celles en diététique.  J'augmenterai mes tarifs sur le premier trimestre 2021, car la micronutrition demande beaucoup de travail. Si vous voulez en profiter, n'hésitez pas à réserver une consultation. Je vous rappelle qu'étant diététicienne - Nutritionniste, votre mutuelle peut prendre en charge tout ou partie de mes consultations. 

Mais revenons à nos lasagnes... 

Elles sont super légères pour plusieurs raisons : je réalise la béchamel sans matières grasses. Ce qui ne l'empêchera pas d'apporter du moelleux et du fondant à vos lasagnes. Je ne mets du fromage que sur le dessus et en quantité plus que raisonnable, juste pour gratiner. Et c'est très suffisant. Vu que cette recette est partie d'une envie de lasagnes un dimanche matin pour le repas de midi et que je n'avais pas de viande hachée pour réaliser une sauce bolognaise, je les ai réalisées avec du jambon blanc, qui on le sait, est une viande très maigre. D'ailleurs, j'utilise du jambon à - 25 % de sel et de label "bleu, blanc coeur" pour sa teneur en oméga-3 (aussi élevée que dans des poisson gras). Il n'empêche que ces lasagnes sont très savoureuses et vraiment bluffantes concernant l'onctuosité et le fondant. Un vrai délice ! 

L'avantage supplémentaire de ces lasagnes, c'est qu'elles sont très rapides à réaliser car les feuilles de lasagnes Barilla ne se précuisent pas. 

La petite minute diet et micronut

le jambon est décrié depuis plusieurs années à cause de la façon dont on le sale.  Dans le sel sont ajoutés des conservateurs, les nitrites. Ces molécules évitent que les aliments ne s'abiment trop vite, évitent certaines bactéries et permettent au jambon de garder sa jolie couleur rose. On en trouve effectivement dans les salaisons et charcuteries, mais également dans pas mal de produits transformés, de boulangerie, les fromages... Et elles sont reconnues pour être cancérigènes. Pas top ! D'où la recommandation de limiter ce type de produits dans notre alimentation. Dans l'absolu, consommons le moins possible de produits transformés, mais il faut bien reconnaître, que parfois, certains sont bien pratiques... Il existe des jambons sans nitrites, mais ce ne sont pas forcément les plus intéressants du point de vue nutritionnel. Si je devais vous donner un conseil, je vous dirais de manger du jambon occasionnellement, et plutôt du jambon de label "bleu, blanc, coeur". Car comme dirait mon prof de micronutrition, (à qui la question avait été posée de savoir s'il valait mieux manger bio ou "bleu, blanc, coeur" - les deux n'étant pas associés en général : "il vaut mieux ne pas avoir de cancer, qu'un cancer bio !" - car les oméga-3 protègent de certains cancers. 

Et si nous passions en cuisine ?

La recette des lasagnes légères et rapides, pour 6 belles parts :

  • des feuilles de lasagnes
  • 4 tranches de jambon "bleu blanc, coeur"
  • environ 700-750 ml de coulis de tomate bio ou maison un peu épais.
  • 1 litre de lait 1/2 écrémé ou végétal à votre goût (le soja fonctionne bien dans la béchamel)
  • 100 g de farine (au choix, j'ai utilisé de la farine de Kamut T 65)
  • 6 g de sel
  • moulin 5 baies
  • épices à pizza bio (marque Cook)
  • un peu de fromage pour gratiner. 
En pratique :

On réalise la béchamel sans matières grasses
on chauffe le lait jusqu'à ébullition. On le verse progressivement sur la farine en fouettant bien. On sale et on poivre et on remet sur feu moyen. On cuit jusqu'aux premiers bouillons, en fouettant bien pendant la cuisson.

Préchauffez votre four à 210 °C. 

Ensuite, on va faire des couches d'aliments  :
- on commence par mettre du coulis de tomates au fond du plat + des herbes à pizza.
- puis une couche de feuilles de lasagnes, réparties sur toute la surface,
- une couche de béchamel,
- 2 tranches de jambon réparties,

On recommence... 
- du coulis de tomates + herbes,
- une couche de pâtes,
- une couche de béchamel, 
- 2 tranches de jambon,

Et on termine
- du coulis de tomates + herbes,
- une couche de pâtes, 
- une couche de béchamel, 
- un peu de fromage + des herbes.

On passe au four à mi hauteur, jusqu'à ce que le dessus soit bien gratiné. (On peut terminer en mode grill).

J'ai servi ces lasagnes avec une belle salade de mâche/roquette.



Désolée, j'ai complètement oublié de prendre une photo en coupe. Pourtant nous avons réussi à les manger sur 2 jours. 

Print Friendly and PDF